LES BLOGS
01/12/2015 03h:09 CET | Actualisé 01/12/2015 03h:17 CET

Mustapha Dahleb, talentueux et plus que jamais modeste !!!

Modeste, il a été, modeste il restera ! Constamment sollicité par la presse parisienne qui garde de lui l'image d'un MAGICIEN DU FOOT, Mustapha est toujours rétif à l'idée de se décliner à travers les colonnes. Et quand il se manifeste comme aujourd'hui dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, il ne déroge pas à la règle qui est la sienne : se garder de toute auto-glorification.

Archives

Quelle modestie ce "Moumous" !!! Quelle différence entre lui et les champions de l'auto-glorification qui sévissent, à longueur de semaine, sur les plateaux du cru !!! Talentueux, magicien incontestable, Mustapha Dahleb a laissé une image de GRAND, reconnue de tous.

Et pourtant, il se garde de parler de lui-même en s'octroyant les superlatifs. À la différence de ceux qui font le forcing auprès des rédactions et des plateaux, "Moumous" est rétif à l'exercice médiatique. L'exposition médiatique et l'obsession du paraître, ce n'est pas sa tasse de thé !

dahlab

Modeste, il a été, modeste il restera ! Constamment sollicité par la presse parisienne qui garde de lui l'image d'un MAGICIEN DU FOOT, Mustapha est toujours rétif à l'idée de se décliner à travers les colonnes. Et quand il se manifeste comme aujourd'hui dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, il ne déroge pas à la règle qui est la sienne : se garder de toute auto-glorification.

Lorsque, besoin du factuel oblige, le plus parisien des journaux français le sollicite pour commenter le 85e but de Zlatan Ibrahimovic sous le maillot parisien -- un but qui égale la moisson parisienne de l'enfant de Bejaia --, "Moumous" parle plus du Suédois que de lui-même.

Question du Parisien : est-ce une fierté d'être bientôt battu par Ibrahimovic ? Réponse spontanée et sincère de Mustapha : "(Ibra) Ce n'est quand même pas n'importe qui. Cela me fait plaisir car c'est un joueur exceptionnel. J'aime tous les attaquants actuels du PSG, mais Ibra il est quand même au-dessus du lot, par son efficacité et son impact sur l'équipe".

Re-question du Parisien : quelle est la plus grande différence entre vous deux ? Réponse de l'Algérien : "J'avais un autre jeu que marquer des buts. J'aimais avant tout participer au collectif. C'était mon plus grand plaisir. Sincèrement, ce record n'a jamais été une obsession. J'ai certainement délivré plus de passes décisives que j'ai marqué. Marquer n'a jamais été ma raison de vivre".

LIRE AUSSI : Il était une fois "Moumous" Dahleb, le dribbleur diabolique qui enflammait le Parc

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.