LES BLOGS
03/02/2016 13h:07 CET | Actualisé 03/02/2017 06h:12 CET

Il était une fois cinq décideurs ...

Il était une fois le CCE. Il était une fois le consensus; il était une fois la légitimité; il était une fois la ''Direction de la Révolution à Alger'' protégée par la ZAA et Yacef Saadi; il était une fois le Collège de Blida !

abane

Il était une fois le CCE. Il était une fois le consensus; il était une fois la légitimité; il était une fois la ''Direction de la Révolution à Alger'' protégée par la ZAA et Yacef Saadi; il était une fois le Collège de Blida !

Estampillée ''Koukou Editions'', que dirige notre confrère et ami Arezki Ait-Larbi, cette nouveauté livresque met au-devant de la scène une couverture à iconographie inédite. Sauf oubli/confusion de ma part, c'est la première fois que je vois ce cliché qui nous rappelle au souvenir d'une séquence décisive dans l'histoire de la guerre d'Indépendance algérienne.

Il était une fois le '"CCE"; il était une fois le Comité de coordination et d'exécution ; il était une fois l'exécutif de la Révolution, un groupe de décideurs dignes de ce nom, crédités et crédibilisés d'une légitimité à part entière octroyée par la Soummam ! Il était une fois de gauche à droite Benyoucef Benkhedda, Saad Dahlab, Abane Ramdane et Krim Belkacem, Ben M'hidi manquant sur le cliché (excusez une éventuelle confusion/erreur sur l'identification de Krim. J'ai hésité un moment entre Krim et ... Rédha Malek).

qsd

Autre "lecture" forte qu'offre ce cliché: l'entente et l'alliance lorsque la conjoncture le recommande et l'impose. Il était une fois cinq dirigeants de la Révolution venus des quatre régions du pays, issus d'une même mouvance partisane mais de courants divergents à l'heure de la crise du MTLD.

Il était une fois deux "CRUAistes" et trois "CENTRALISTES" qui, la Guerre d'indépendance lancée, se sont ralliés sous la bannière de "À vous qui êtes appelés à nous juger", ont dépassé les divergences de l'été 1953 et mis le cap sur la feuille de route de la Soummam.

Il était une fois cinq hommes qui, en vertu des décisions souveraines de la Soummam, portaient la Révolution sur leurs épaules entre deux sessions du CNRA. Il était une fois cinq décideurs de la Révolution qui, pour la force de la symbolique, avaient choisi de s'installer clandestinement quelque part à Alger. Il était une fois la "Direction de la Révolution" protégée par la Zone autonome d'Alger et par Yacef Saadi que les "régleurs" de compte veulent punir et salir.

Le cliché retenu par Koukou Editions et le neveu de Abane pour illustrer le livre suggère également une autre séquence : il était une fois un collège implanté au cœur de Blida - le ''collège colonial" - au sein duquel a étudié un groupe de lettrés devenus des cadres du mouvement national et de la guerre d'indépendance.

Il était une fois un collège ''creuset'' nationaliste ! Et pour cause ! Abane, Dahlab et Benkhedda y ont été scolarisés. Aux côtés d'autres (futurs) figures nationalistes et de Français favorables à l'émancipation et l'indépendance algérienne. Sauf confusion ou oubli de ma part, le (futur) journaliste-écrivain Jean Daniel était un pensionnaire du Collège.

collegeblida

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.