LES BLOGS
07/08/2015 11h:00 CET | Actualisé 07/08/2015 11h:07 CET

Il était une fois le "Café l'Étoile", QG de prédilection d'Amar Ezzahi

café etoile

L'ancien Café Etoile aujourd'hui

Vous connaissez le légendaire Café Malakoff, c'est certain. Mais vous ne connaissez peut-être pas l'Etoile ? Youssef Zerarka comble votre grave lacune sur ce lieu mythique où le grand Amar Ezzahi avait ses quartiers.

Ce matin, mon Mur se réveille animé par une envie : lever le rideau en donnant carte blanche à un Café qui secrète une belle et succulente page d'Histoire et de mémoire. J'ai nommé Café l'Etoile aux confluents de la Rampe Vallée) et de La Casbah.

S'il ne l'a pas cité nommément dans son essai "Des noms et des lieux. Mémoire de l'Algérie oubliée", le regretté Mustapha Lacheraf serait tenté de souligner à grands traits -- et non sans un énorme plaisir -- la "hikaya" de L'Étoile.

Remis en perspective au miroir de l'histoire, le rôle de cette "kahwa" est loin de se réduire à un café maure muet, sans couleurs et sans saveur.

Si la tradition orale ne l'érige pas au rang de "kahwat Malakoff", QG d'El Anka, Café l'Étoile a de quoi parler, a de quoi dire. Lui aussi, s'il se mettait à étaler sa chronique, il remplirait 1000 "ktab" !

L'Étoile, c'est à la fois un rapport à la politique, à la culture et au vécu patrimonial/populaire. Que de militants y ont transité ! Que de sportifs, toutes disciplines confondues y ont posé leurs sacs de retour des stades pour "REFAIRE LE MATCH" !

Atteint durant les années de braise

Que de citoyens -- devenus des cadres de valeur -- y ont grandi ! Que d'artistes en ont fait une adresse et un point de ralliement. Vous êtes à la recherche de Amimer Ezzahi et -- quand il n'est pas à Malakoff -- de Omar Mekraza ? Inutile de tourner en rond et solliciter l'aide d'un "berrah".

ammar ezzahi

Amimer -- plus que Mekraza -- y avait élu refuge jusqu'à 1994, date à laquelle le propriétaire des lieux, Mohamed Haouchine a été assassiné au plus fort des années de braise et au plus fort de la terreur à La Casbah.

LIRE AUSSI : El Anka parle à Kateb Yacine de Mrizek , Menouar, Khelifa Belkacem, Mekraza et les ‘'années Mahboub''

Atteint dans sa "chaire", son âme et sa MÉMOIRE, l'Étoile a baissé le rideau des années durant avant de se reconvertir en lieu de location du matériel et accessoires pour fêtes. L'un des frères de Mohamed Haouchine s'efforce, comme il peut, de veiller sur la MÉMOIRE DE L'ÉTOILE.

Au moyen d'une porte en guise d'album chantant "hakda kanet kahwat l'Étoile, c'est comme cela que se déployait Café l'Étoile".

Les clichés sont parlant et se passent de commentaire : ici, Amimer Ezzahi a régné, relu son q'cid, mis des touches/arrangements à ses compositions. Ici, les classiques et les morceaux nostalgiques de Amimer ont "joué" à grands décibels !

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.