LES BLOGS
06/08/2015 15h:09 CET | Actualisé 06/08/2016 06h:12 CET

Des humains dans la rue ...

Une amie française m'a interpellée au sujet d'un article au sujet du nombre de malades mentaux errant dans les rues en Algérie. L'article en question, significatif, m'a appris qu'environ trois cents mille fous déambulent dans les rues d'Algérie.

Hier (3 août, ndlr) je ne sais pas pourquoi j'ai repensé à cela. Ces dernières décennies malgré la guerre civile barbare, j'ai été choqué par ces images de gens malades et de mendiants qui déambulent dans les rues d'Algérie. En mon village aussi. Je me rappelle que cela m'avait tant choqué de voir deux d'entre eux qui en toutes saisons dorment à même le sol souvent nus, l'un dégageant toujours une odeur nauséabonde.

Je me demandais souvent pourquoi le maire, les autorités locales ne faisaient rien pour eux. Et Dieu sait qu'entre par exemple 1999 et 2014, il y avait énormément d'argent qui rentrait dans les caisses de l'État.

L'un d'eux, Moh, était client de ma petite librairie. Il m'achetait des cigarettes qu'il revendait dans les rues pour subvenir à ses besoins. En ces temps il n'était pas encore malade. Lorsqu'il décéda, il avait ému jusqu'au petits élèves dans les écoles.

Le second cela fait quelques temps que je ne l'ai pas vu.

Souvent les gens noyés dans leurs problèmes quotidiens ne remarquent plus ces malades devant lesquels ils sont impuissants.

Alors je dis à mon amie que cette info est surement plausible. Prions Dieu qu'avec la baisse du prix du baril de pétrole - c'est le pétrole qui constitue les rentrées en devises de l'Etat algérien- que beaucoup de personnes en situation de précarité ne vont pas basculer dans la folie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.