LES BLOGS
13/09/2015 01h:03 CET | Actualisé 13/09/2016 06h:12 CET

Que des mots...

Walidhamada.mondoblog.org/

Leurs mots de longtemps. Longtemps, ils se disaient épargnés par la crise économique mondiale qui avait débuté en 2008. Car depuis 1999, les pétrodollars coulaient à flots.

Ils ne voulaient pas prévoir qu'un jour le tarissement de la source...

Et voilà qu'aujourd'hui ils évoquent la crise qui est là. Ils ressassent que les carottes sont cuites depuis l'effondrement du coût du prix de baril de pétrole. La panique depuis qu'ils ne peuvent plus importer comme ils veulent !

Mais savent-ils ? Savent qu'on n'a nullement profité de la période des pétroles chers ? Savent ils que nous autres sans postes de travail avons toujours été en crise à souffrir dans nos coins, rejetés de partout ?

Le savaient ils lorsqu'ils gaspillaient comme des amerloques ? Lorsqu'ils dilapidaient les ressources du pays ?

Bien sûr qu'ils le savaient. Qu'ils savent.

Ils veulent continuer à nous leurrer avec leurs mots. Toujours des mots dans leurs torchons de journaux.

Ils n'en ont que foutre aujourd'hui de tout cela. Ils savent que ce sont toujours les pauvres qui payent la facture. C'est toujours ainsi : les bénéfices sont toujours privatisés et les pertes socialisées.

A LIRE AUSSI SUR LES BLOGS: Les VILAIN et le pétrole

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.