LES BLOGS
10/01/2015 13h:04 CET | Actualisé 12/03/2015 06h:12 CET

Des innocents ne cessent pas de tomber, victimes de la barbarie

En nos pays de misère du tiers-monde où les majeures parties des populations souffrent, il y en a qui s'en sortent, qui ne manquent de rien et qui dépensent bien plus que la moyenne européenne. Ils ne donnent point l'impression de se soucier des plus démunis ou de développement des pays. Partout en Afrique des économistes recensent tant de millionnaires en euros, et même de milliardaires. Exit les sacrifices des révolutionnaires d'hier pour un monde d'égalité et de justice!

En nos pays de misère du tiers-monde où les majeures parties des populations souffrent, il y en a qui s'en sortent, qui ne manquent de rien et qui dépensent bien plus que la moyenne européenne. Ils ne donnent point l'impression de se soucier des plus démunis ou de développement des pays. Partout en Afrique des économistes recensent tant de millionnaires en euros, et même de milliardaires. Exit les sacrifices des révolutionnaires d'hier pour un monde d'égalité et de justice!

En Algérie pour eux, le pays est un vaste paradis. Et leurs intransigeances envers les populations rappellent celles des gros colons durant la colonisation française de l'Algérie. Au point où l'idée obsédante, que c'est le blanc qui tue et exploite, est tombée en désuète...

Nous ouvrons aujourd'hui les yeux pour constater que malgré l'islamophobie décriée et entretenue de l'autre côté de la méditerranée, il existe des tas de solidarités et d'humanités là où l'instruction permet de comprendre les enjeux et ce qui s'y passe dans le monde!

L'équipe rédactionnelle de Charlie Hebdo a-t-elle été victime de ses engagements solidaires?

Hier comme aujourd'hui beaucoup de choses n'ont pas changé.

Partout dans le monde des apprentis sorciers divisent les peuples, et cela, dans leurs seuls et uniques intérêts.

J'ai appris en gros d'une analyse publiée en 1954 par L'Express le 13 novembre, soit moins de deux semaines après le déclenchement de la Toussaint rouge: "Qu'on s'étonnait en métropole que le racisme est inséparable du colonialisme en Algérie". Alors que dés 1936 la jeunesse algérienne évoluée se sentait bien davantage exprimée par un étudiant en pharmacie Mr. Ferhat Abbas, un immense espoir soulevait la jeunesse musulmane, jamais on avait recueilli de témoignages aussi populaires aussi spontanés de s'intégrer à la France. "Il n'y avait ni panarabisme ni nationalisme. Alors que l'audience de Messali Hadj (le pan-arabiste, le nationaliste) était nulle, Ferhat Abbas l'assimilationniste écrivait "l'Algérie est une terre française, nous sommes des Français avec le statut musulman personnel, il faut aller de la colonie à la province".

On sait ce qu'il en est advenu de l'idylle entre français et algériens. Pour les gros intérêts d'une minorité, on sacrifia l'union pour en arriver à la guerre destructrice et aux séparations douloureuses. Ce n'était faute ni de la religion ni de la race, certains voulant simplement vivre en supers citoyens au détriment d'autres plus nombreux.

Aujourd'hui pour des raisons électoralistes et d'intérêts en France, on continue à faire peur aux Français en dressant l'épouvantail de l'islam. La population musulmane continue à être stigmatisée alors que des actes barbares ne font que relever du banditisme et de la grosse délinquance.

Il est à se demander si les hommes politiques des deux côtés de la méditerranée finiront un jour par tirer les leçons de l'Histoire afin de travailler pour vivre pacifiquement ensemble. Jean Ziegler, le tiers-mondiste ne cessant pas de dénoncer la barbarie a, maintes fois, souligné que la planète peut nourrir deux fois sa population mondiale actuelle. Et qu'il y a de la place pour tous.

Hier comme aujourd'hui, on sait désormais à qui profitent tous ces carnages qui jalonnent l'Histoire. Jusqu'à quand des innocents travailleurs continueront de payer? Les travailleurs de Charlie Hebdo que dieu ait leurs âmes, on peut dire sans crainte qu'ils soient victimes de la folie néolibérale.

LIRE AUSSI SUR LES BLOGS:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.