LES BLOGS
07/07/2015 06h:21 CET | Actualisé 07/07/2016 06h:12 CET

Délit d'existence... (POÈME)

Dans mon pays le goût de la liberté s'est étiolé,

Et dans ma tête un brouillard épais,

Depuis longtemps je ne vois le ciel étoilé,

Toujours dans cette peur d'être suspect,

De juste revendiquer la vie.

Je n'ai plus comme avant de l'amour à revendre,

Et je vivote conscient de la vaste prison:

Oh! Que j'ai tant aimé mon pays à mon enfance tendre,

Et le pleure aujourd'hui à chaque saison.

Il n'est plus ce pays de ces grands espoirs,

Aux lendemains de l'indépendance "confisquée",

Il nous laisse inquiets tous les soirs,

Nos vies semblants tout le temps risquées.

Qu'a-t-on fait de nous?

Et dis-moi ce que tu es devenu oh! Mon pays d'Algérie?

Retrouvez toute la poésie sur le HuffPost AlgérieICI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.