LES BLOGS
10/11/2015 16h:03 CET | Actualisé 10/11/2016 06h:12 CET

Enfin le bout du tunnel pour le peuple birman !

Longtemps la Birmanie a vécu sous le régime de cette impitoyable junte militaire décriée dans le monde entier et dont l'auto-dissolution formelle en 2011 a été saluée même si elle n'a pas chassé tous les généraux du pouvoir.

ASSOCIATED PRESS

Longtemps la Birmanie a vécu sous le régime de cette impitoyable junte militaire décriée dans le monde entier et dont l'auto-dissolution formelle en 2011 a été saluée même si elle n'a pas chassé tous les généraux du pouvoir.

La figure de proue de l'opposition en Birmanie est l'intellectuelle Aung San Suu Kyi dont le nom résonne partout. Qui ne connaît sa frêle silhouette !

Âgée de 70 ans, leader du parti LND (Ligue nationale pour la démocratie) Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991 et fille du général Aung San, héros de l'indépendance birmane, a sacrifié sa vie personnelle, passé 15 ans en résidence surveillée et incarne les espoirs démocratiques de son pays depuis près de 30 ans.

Le dimanche 8 novembre 2015 se sont déroulées des élections législatives dont l'enjeu est historique, l'arrivée d'Aung San Suu Kyi ouvrirait une nouvelle ère pour le pays après des décennies de dictature militaire.

En ce lundi 9 novembre 2015, le parti d'Aung San Suu Kyi a revendiqué une victoire écrasante aux législatives birmanes de dimanche, avec "plus de 70%" des sièges de députés.

Nous en saurons plus dés la proclamation des premiers résultats officiels. En tous cas, si se confirme la victoire de la LND (ligue nationale pour la démocratie) à ces législatives dont l'enjeu est l'élection par le Parlement du chef de l'Etat, qui devrait avoir lieu début 2016, elle ouvrirait la porte à un candidat ou candidate du parti démocratique.

Ce qui exaucera le vœu du peuple birman et de leurs peuples sous les regards admiratifs de tous ceux qui sont épris de justice dans le monde. La célèbre résistante à la junte militaire Aung San Suu Kyi ne mérite t- elle pas de présider aux destins de son pays ?

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.