LES BLOGS
10/02/2016 16h:38 CET | Actualisé 10/02/2017 06h:12 CET

4e Sommet mondial des gouvernements à Dubaï: les bons mots ne suffisent pas

Tout le monde se souvient de la première élection aux Etats-Unis de Barak Obama en Amérique. Le monde entier avait fondé de grands espoirs sur l'élection de ce noir charismatique de gauche. Mais quelque temps après dans le monde, on commençait à déchanter en se rendant compte qu'il n'y avait aucune différence entre les administrations Obama et Bush.

Tout le monde se souvient de la première élection aux Etats-Unis de Barak Obama en Amérique. Le monde entier avait fondé de grands espoirs sur l'élection de ce noir charismatique de gauche. Mais quelque temps après dans le monde, on commençait à déchanter en se rendant compte qu'il n'y avait aucune différence entre les administrations Obama et Bush.

Et Ziegler de rapporter déjà en 2008 dans son livre intitulé "La haine de l'occident", apparu aux éditions Albin Michel : "Obama mène deux guerres à la fois ... Et reçoit le Prix Nobel de la paix ! À la fin du mois de novembre 2009, quatre jours avant la cérémonie solennelle de remise du prix à Oslo, il a décidé d'intensifier massivement la guerre en Afghanistan et annoncé l'envoi de 30.000 soldats supplémentaires".

Certes, le président américain avait tenu assez de promesses de ses campagnes électorales. Certains trouvent intéressant son bilan sur le plan international pour ses deux mandats: l'accord avec l'Iran est signé, malgré les critiques des républicains. Pour réussir enfin à retirer toutes les troupes d'Irak et d'Afghanistan, comme il s'y était engagé dans sa campagne électorale de 2008.

Mais la relation entre Israël et les Palestiniens piétine toujours. Les Israéliens intensifiant leurs colonies. Ce qui nous fait croire que les relations entre le Nord et le Sud ne changeraient pas de sitôt : le transfert de devises se fera toujours du Sud vers le Nord.

Y a-t-il donc quelque chose à attendre du message par vidéoconférence du président américain pour ce sommet mondial des gouvernements dont les travaux ont débuté lundi 7/02/2016 à Dubaï ? Barak Obama, a souligné "la nécessité pour les gouvernements d'investir dans l'élément humain, notamment les jeunes, par un enseignement de qualité, la prise en charge des besoins des peuples et la préservation des droits de l'homme".

Nous considérons que les bons mots ne suffisent pas et qu'il est du devoir des pays développés d'aider vraiment les pays du sud à aller de l'avant en permettant les transferts de technologie, il ne suffit pas de déclamer tout le temps les bienfaits de la démocratisation...

Les pays du Nord ont choisi la compétition au lien de la coopération. Cela est néfaste. Et le président américain le sait fort bien.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.