LES BLOGS
13/04/2016 07h:04 CET | Actualisé 14/04/2017 06h:12 CET

La sauvegarde du patrimoine de Rabat sur la bonne voie

URBANISME - Pays de grande tradition urbanistique, le Maroc s'est doté, au fil des années et siècles, d'un patrimoine architectural aussi riche que diversifié, et d'une valeur ajoutée inestimable. En effet, constituée d'une trentaine de médinas plusieurs fois centenaires, l'armature urbaine nationale compte aussi un patrimoine en dehors des médinas à forte valeur historique et civilisationnelle.

Rabat, capitale du royaume du Maroc, est parmi les rares villes du monde à être inscrites en 2012 sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO, en tant que "capitale moderne et ville historique: un patrimoine en partage". Cependant, le classement n'est pas un chèque en blanc, il invite les gestionnaires de la ville à redoubler d'efforts pour préserver et sauvegarder la richesse patrimoniale contre toutes les formes de dégradation qui portent atteinte à l'intégrité et à l'authenticité des bâtisses.

L'inscription de la médina de Rabat et des secteurs patrimoniaux de la ville de Rabat dans un processus d'encadrement urbanistique à travers leur dotation en plans d'aménagement et de sauvegarde, répond parfaitement à la volonté qu'accordent les pouvoirs publics (Préfecture de Rabat et Agence urbaine de Rabat-Salé) à la préservation du tissu ancien et à la sauvegarde du patrimoine dont regorge la ville.

Ainsi convient-il de souligner que la tenue, le mardi 12 avril 2016 au siège de la Wilaya de Rabat-Salé-Kenitra, de la commission technique locale, sous la présidence du wali de la région et gouverneur de la Préfecture de Rabat, pour étudier les propositions du projet d'aménagement et de sauvegarde de la médina de Rabat, et du projet d'aménagement et de sauvegarde du patrimoine de la ville de Rabat, constitue une étape charnière avant l'étape d'approbation et d'homologation des deux projets, et ce conformément aux dispositions juridiques et réglementaires de la loi 12-90 relative à l'urbanisme.

Il importe de rappeler que la programmation de ces deux projets s'inscrit dans l'intérêt que consacrent les pouvoirs publics à la préservation et à la réhabilitation du tissu ancien et au patrimoine de la ville de Rabat, et ce dans une vision d'ensemble résolument tournée vers la sauvegarde des composantes à forte valeur civilisationnelle et historique, ainsi que la préservation des sites classés contre toute forme de démolition ou dénaturation architecturale.

Portant sur une aire d'aménagement de 60 hectares, l'étude du projet d'aménagement et de sauvegarde de la médina concerne la partie intramuros de Rabat et porte sur deux secteurs à double fonction urbaine, l'un résidentiel, et l'autre mixte (habitat/commerce).

S'agissant du projet d'aménagement et de sauvegarde du patrimoine de la ville de Rabat, il porte sur deux composantes de la ville de Rabat inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO à savoir la nouvelle ville de Rabat relevant de l'arrondissement de Hassan d'une superficie de 146 hectares, et le quartier des Habous d'une superficie de 04 hectares situé sur l'arrondissement Agdal-Ryad.

L'arrivée à bon port de ce deux instruments de planification conforte la vision et l'engagement de l'Agence urbaine de Rabat-Salé, qui consistent à faire de ces outils d'aménagement et de sauvegarde un levier pour fédérer les acteurs locaux autour d'un programme pour la territorialisation des choix stratégiques, et ce conformément aux engagements pris pour l'inscription de la ville de Rabat sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Pour relever les défis liés la durabilité du tissu ancien, un programme d'envergure a été mis en place, et comprend 36 projets avec un coût de 745 millions de dirhams. Piloté par les autorités locales en synergie avec le secteur privé, la société civile et les copropriétaires au niveau la médina de Rabat, ce programme ambitionne d'intervenir sur l'amélioration de l'infrastructure de base, l'aménagement urbain, l'aménagement des zones d'activités économiques, la requalification du cadre bâti, l'injection des équipements sociaux et l'aménagement touristique.

Par ailleurs, les principales orientations stratégiques du projet d'aménagement et de sauvegarde du patrimoine de la ville de Rabat s'articulent au tour du rehaussement du patrimoine architectural des bâtisses à forte valeur historique et architecturale, la création des équipements de proximité et la lutte contre toute forme d'habitat insalubre, la préservation des espaces verts dans les secteurs inscrits sur la liste du patrimoine mondial et leurs environnants, la consécration d'une gouvernance conforme aux engagements pris par Maroc, la promotion d'un tourisme respectant la spécificité résidentielle de la zone d'étude, et la réévaluation de la fonction résidentielle.

LIRE AUSSI:Sauvons un vieil hôpital de Rabat (BLOG)

Galerie photoLes 9 sites marocains classés au patrimoine mondial par l’UNESCO Voyez les images

Galerie photoLes 9 sites marocains classés au patrimoine mondial par l’UNESCO Voyez les images