LES BLOGS
20/11/2015 10h:52 CET | Actualisé 20/11/2016 06h:12 CET

Ces quatre décennies de politique étrangère occidentale auraient-elles enfanté le jihadisme?

INTERNATIONAL - Il ne se passe pas une semaine sans que l'actualité nous fasse part d'un nombre important de civils morts suite à une attaque terroriste, partout sur la planète. Comment sont apparus ces groupes jihadistes et comment sont-ils parvenus à atteindre une telle ampleur?

Il ne se passe pas une semaine sans que l'actualité nous fasse part d'un nombre important de civils morts suite à une attaque terroriste, partout sur la planète. Comment sont apparus ces groupes jihadistes et comment sont-ils parvenus à atteindre une telle ampleur?

Il est évident que l'internationale terroriste se nourrit de la frustration sociale, de l'absence de souveraineté et de la chape de plomb qui règne sur tout le Moyen-Orient, mais il serait intéressant d'aborder le problème sous un autre angle en se posant un certain nombre de questions:

Avant l'intervention des puissances occidentales dans la guerre civile syrienne, a-t-on entendu parler de Daech?

Quand les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France offrent un appui logistique et livrent des armes à Al Nosra (Al Qaida en Syrie), pourquoi s'étonner ensuite de voir les jihadistes envahir un territoire qui s'étend de l'Irak à la Syrie? Pourquoi s'étonner de voir des dizaines de milliers de réfugiés, qui tentent de fuir l'horreur, débarquer sur les rives de l'Europe sur des bateaux de fortune?

Avant l'intervention française en Libye, a-t-on entendu parler d'Ansar Al Charia ou de Boko Haram?

Quand l'armée française et le Qatar livrent aux insurgés libyens quarante tonnes d'armement et qu'ils laissent ensuite les miliciens s'emparer de l'arsenal militaire de Kadhafi, pourquoi s'étonner ensuite de voir ce pays devenir le plus grand marché d'armes à ciel ouvert de la région? Pourquoi s'étonner de voir Al Qaida au Maghreb et Boko Haram utiliser cet arsenal terrifiant pour semer la mort en Tunisie, en Algérie, au Maroc, au Mali, au Tchad, au Cameroun et au Nigeria?

Avant l'invasion Américaine de l'Irak, a-t-on vu Al Qaida agir au Moyen-Orient?

Quand les Etats-Unis et la Grande-Bretagne déclenchent une guerre pour des prétendues armes de destruction massive, quand ils dissolvent l'armée et les services de sécurité irakiens, quand ils administrent les ressources pétrolières, quand ils emploient des sociétés de sécurité privées qui oppriment et assassinent la population locale et quand ils enveniment les rivalités entre chiites et sunnites afin d'appuyer le pouvoir nouvellement installé, pourquoi s'étonner ensuite de voir ce pays dévasté par la guerre interconfessionnelle et le terrorisme?

Face aux conséquences de cette guerre illégale qui a causé la mort de plus d'un million de civils irakiens, Tony Blair nous a gratifiés d'un insoutenable "I'm Sorry".

Avant le conflit afghan, a-t-on entendu parler de jihadisme, de Ben Laden ou des Talibans?

Quand les Etats-Unis forment et arment des fondamentalistes musulmans, quand ils les appuient dans un appel international au jihad (théorie de la guerre sainte) pour contrer l'armée russe sur le font afghan, pourquoi s'étonner ensuite de voir des talibans régner par la terreur sur l'Afghanistan? Pourquoi s'étonner de voir Ben Laden prendre la tête de l'internationale ihadiste Al Qaida et de perpétrer des attentats à travers le monde?

Jusqu'à quand l'ONU et le Tribunal Pénal International vont-ils rester muets face à ce carnage? Jusqu'à quand les puissances occidentales vont-elles continuer à mener cette politique étrangère qui enfante le jihadisme?

L'Arabie Saoudite et le Qatar sont connus pour leur travail de déstabilisation dans leur quête de domination régionale, à plus d'un titre ils sont pointés du doigt pour leur support logistique et leur financement des réseaux djihadistes. Jusqu'à quand les occidentaux vont-ils s'appuyer aveuglement sur ces deux pétromonarchies wahabites comme premiers partenaires stratégiques au Moyen-Orient? N'ont-ils pas d'autres partenaires régionaux capables de concrétiser une aide publique au développement de la justice sociale, de l'éducation, de la santé, de la culture et de la création de valeur ajoutée, vecteurs aptes à endiguer l'embrigadement des jeunes désœuvrés dans les réseaux djihadistes?

Aujourd'hui la population arabo-musulmane subit deux formes de terrorisme: celui d'Al Qaida, de Daech et de Boko Haram d'un côté, et celui de cette politique étrangère occidentale de l'autre. Aujourd'hui les citoyens occidentaux subissent, à leur tour, des actes de terreur sur leur propre sol.

Pendant que l'industrie de l'armement enregistre des ventes records, des civils sont quotidiennement pris pour cible et des vagues de réfugiés affluent de partout, notre planète se transforme en un vaste champ de guerre globalisé. On n'a certes pas vécu la deuxième Guerre Mondiale, mais on peut très bien ressentir ce qu'ont vécu nos grands-parents.

Assez! On est moralement usés de voir des civils payer de leur vie, l'avidité et l'irresponsabilité du jeu de pouvoir mené par les dirigeants politiques de ce monde.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.