LES BLOGS
17/12/2015 19h:02 CET | Actualisé 17/12/2016 06h:12 CET

Souvenirs de l'exposition Milano 2015

L'exposition universelle "Expo" 2015 s'est tenue à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015. Une formidable exposition sur le thème "Nourrir la planète, énergie pour la vie". Officiellement, 21,5 millions de personnes ont visité cette exposition ! Grâce à eux, le message de l'Expo Milano 2015 voyagera dans le monde entier.

L'exposition universelle "Expo" 2015 s'est tenue à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015. Une formidable exposition sur le thème "Nourrir la planète, énergie pour la vie". Officiellement, 21,5 millions de personnes ont visité cette exposition ! Grâce à eux, le message de l'Expo Milano 2015 voyagera dans le monde entier.

Le sujet ne pouvait qu'intéresser la majeure partie de l'humanité et l'Italie ne pouvait être que le pays quasiment idéal pour la recevoir. Milan, située juste au sud des Alpes sur la droite Berlin-Rome. Au centre-sud de l'Europe, facilement accessible par toutes les lignes aériennes du monde et par voie de terre, via la Suisse principalement mais aussi via la France et l'Autriche. Les lignes ferroviaires internationales passent aussi par Milan. Milan, la porte de l'Italie. Milan la capitale économique de l'Italie.

Milan au climat déjà méditerranéen où les journées ensoleillées ne se comptent pas sur les 10 doigts des mains. La gastronomie italienne est aussi réputée que son art dans ce pays. Qui ne se lèche pas les babines à l'évocation de pizzas, pâtes, raviolis et salsa di pomodoro ?

La capitale italienne, Rome, abrite le siège mondial de l'Agence onusienne pour l'Alimentation et l'Agriculture, FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) dont le but est d'"Atteindre la sécurité alimentaire pour tous, veiller à ce que les êtres humains aient un accès régulier à une nourriture de bonne qualité qui leur permette de mener une vie saine et active". Dans ce contexte, l'Expo 2015 Milan, était à la bonne adresse.

LIRE AUSSI: De la "suffisance" à la "sécurité" alimentaire...

Présence des pays du Maghreb

L'Algérie était présente dans le cluster Bio-Méditerranée. Son exposition était axée sur deux thèmes : le patrimoine culturel et le développement. Des aspects comme la chasse pour se procurer la nourriture, que les fresques rupestres du sud algérien relatent, le transport et la distribution de l'eau, une manière de s'approprier l'eau rare dans le désert avec les "foggaras", le développement contemporain avec les serres et le reboisement voulu par l'administration gouvernementale pour lutter contre la désertification étaient mis en évidences.

Une surface dévolue de 375 m², avec une partie restauration pour goûter les spécialités algériennes. Au centre, sur un panorama défilaient des versets coraniques consacrés à la nourriture et tout ce qui la crée.

La Tunisie côtoyait l'Algérie dans le cluster bio-Méditerranée et régalait les visiteurs avec son fameux couscous au poisson et les yeux avec son artisanat.

Le Maroc, par contre, s'est offert un pavillon grandiose indépendant sur le Decumano dans une architecture de Riad de Marrakech. Un Riad entouré d'une palmeraie ou l'on pouvait déambuler à loisir et s'asseoir sur des bancs installés à cet effet. Au rez-de-chaussée, un restaurant et une boutique de produits artisanaux marocains magnifiques. Au premier étage l'exposition proprement dite. Pays touristique par excellence on faisait la queue devant le pavillon du Maroc.

Le site de l'exposition universelle

Le site de l'exposition, auquel on y accédait par train et métro, se situait à 15km au nord-ouest de Milan et couvrait une superficie de 1,1 km², jouxtant le nouveau parc des Expositions conçu par l'architecte Massimiliano Fuksas, qui marque toute la zone de réaménagement urbain de l'ensemble de la région.

Cette zone fut longtemps une zone industrielle avant d'être convertie en services logistiques et municipaux.

De forme oblongue sur une longueur d'environ 3 km, qui a influencé la conception du site en un axe principal large encadré de part et d'autre par les pavillons et des petites avenues qui la coupaient. Tout comme une ville romaine, le site de l'Expo s'articulait autour d'un Decumano et d'un Cardo se croisant avec un angle de 90°. Par la suite, cette idée initiale fut complétée par une idée d'Expo lumière composée d'espaces d'expositions disposés transversalement au Decumano (le boulevard principal).

Le boulevard principal, dénommé World Avenue, sur 1,5 km, d'est en ouest, couvert par une structure de toile, devait faire allusion à un grand marché : le marché mondial de l'alimentation. Les plans d'eau et les voies d'eau ainsi que le canal autour de la zone de l'Expo ont été dès le départ des éléments incontournables.

Le plan de l'Expo 2015 accrochait l'œil avec une forme faisant allusion à un poisson; à sa queue le pavillon zéro et le principal accès à l'exposition attenant à la gare ferroviaire Rho Fiera. A sa bouche la place de la biodiversité et la colline méditerranéenne d'où on avait une vue sur l'ensemble du site. L'artère principale ressemblait à une arête du poisson et les contours étaient dessinés par le canal d'eau qui entourait tout le site de l'exposition.

L'eau étant un élément important de cette exposition universelle et du thème même de l'Expo 2015. On retrouvait divers plans d'eau et des canaux qui pénétraient par-ci et par-là l'exposition avec comme point culminant, au nord du Cardo, le lac sur lequel se trouvait l'arbre de vie. L'eau provenait du canal Villoresi du nord de Milan. Le canal d'eau entourant l'expo était d'une longueur d'environ 4,5km et d'une une largeur minimale de 4,5m. L'eau occupait une superficie de 90.000 m² et devait en outre réguler et contrôler le microclimat de la zone de l'Expo 2015 et alimenter les espaces verts.

L'Arbre de Vie, le pavillon italien et les pavillons nationaux

Le symbolique Arbre de vie était édifié sur un lac. Tout à la fois sculpture, monument, installation, édifice et œuvre d'art, avec ses 37m de hauteur, fait d'acier et de bois l'arbre de vie prenait symboliquement ses racines dans la période historique la plus importante de l'art d'Italie, la Renaissance.

Au centre d'un lac-arène entouré de gradins pour 3000 places assises dans une immense place en plein air de 28.000 m² pouvant accueillir 20.000 personnes, il a ébloui tous les visiteurs avec des jeux d'eau, des jeux pyrotechniques et musicaux chaque heure entre 10h et 23h, heures d'ouverture. Le lac-arène a été le plus grand espace en plein air à l'intention des visiteurs.

Au sud du Cardo le théâtre Saint Charles dédié aux grands événements et cérémonies officielles d'une capacité d'accueil de 11.000 personnes avec une scène recouverte d'un toit de panneaux solaires qui alimentaient les besoins en énergie des différents spectacles organisés.

130 pays participants dont 60 ont développé sur le décumano leur propre pavillon présentant une architecture de leur choix, soit typique dans la tradition de leur pays, soit une architecture contemporaine. Le Cardo, sur une longueur de 350 m du nord au sud était entièrement dévolu au pays hôte l'Italie avec son Lac-Arène et couvrait 14.000m2. Exception faite pour le nord-est du Cardo où l'Union Européenne a voulu être l'hôte de l'Italie et présentait là une grande histoire du pain, aliment commun à toutes les civilisations européennes. Avec en prime une dégustation.

Les pavillons nationaux se sont répartis sur les 50% de la surface du site. Les exposants ont eu la possibilité de louer entre 500 et 5.000 m². On avait aussi prévu des "cluster" thématiques :Zones arides et désertiques, Zone méditerranéenne, Café, Cacao et chocolat, Riz,Épices, Céréales et tubercules, Fruits et légumes, Mer, îles et pêche.

35% de la surface du site a été consacrée aux espaces extérieurs et autour de chaque pavillon et les 15% restant à un anneau d'espace vert autour du site !

Ce formidable site pour une exposition grandiose et hautement intéressante où, malgré une affluence quotidienne de plus de 100.000, voire 150.000 visiteurs /jour, apportait à chacun une expérience inoubliable dans un espace qui était très généreux. Première "expo numérique", l'Expo 2015 Milan fut aussi accessible en ligne. Une première bienvenue qui permettait de préparer sa visite comme de la compléter après coup!

L'architecture des différents pavillons fut variée et se laissait admirer avec aisance grâce aux généreux espaces autour des constructions! La position des pavillons construits sous la responsabilité de l'exposant étaient tous situés le long du Decumano dénommé World Avenue et avait l'avantage d'offrir une position de premier plan doublé d'une grande visibilité. C'était là une innovation de l'Expo 2015 Milan. Les règles à observer ont été très précises afin de garantir au visiteur une expérience de visite unique et respectueuse de l'environnement. A savoir : Utilisation de matériaux durable et recyclables; la réalisation d'édifice éphémère facile à démonter à la fin de l'exposition; une consommation énergétique réduite; une attention particulière de l'espace vert et du paysage, élément essentiel de la visite; la moitié de la superficie du lot doit être occupé par un espace ouvert.

Les différentes expositions à l'intérieur des pavillons et espaces nationaux étaient laissées à la compréhension et l'interprétation de chaque exposant. Pays, organisations internationales, sociétés civiles, ONG ont exposés mais avant de commencer la visite le pavillon 0 était incontournable. Il s'agissait du pavillon de l'ONU dont le thème était : Défi faim zéro, unis pour un monde soutenable. L'histoire des denrées alimentaires au cours des âges ... puis disséminés dans le site et signalé par de grandes cuillères de couleur bleue 18 installations pointant sur les problèmes/défis mondiaux tel que "zéro perte ou déchets d'aliments.

Les pavillons nationaux, 145 participants officiels, et là, la critique ne s'est pas fait attendre, n'ont été, pour beaucoup, qu'une vitrine de leur propre agriculture, mode de cultiver et mets alimentaires traditionnels et typiques. Trop touristique !

La nourriture dans les différentes cultures est un des plaisirs humains les plus agréables et l'embarras du choix était à son comble. Du bar à couscous au chocolat suisse en passant par toutes les spécialités asiatiques à base de riz, les pâtes et les pizzas italiennes, les hamburgers, les feijoadas ainsi que les fromages de France sans compter toutes les boissons ordinaires et extraordinaires du monde, donnaient une approche des cultures alimentaires diverses et variées de notre planète !

D'autres pays participants sont allés au-delà de la vitrine touristique et ont interprété les thèmes proposés de l'exposition dans le but de faire prendre conscience des enjeux alimentaires futurs. Avec des slogans comme "en 2050 la population mondiale aura augmenté de 60%, l'agriculture devra augmenter en conséquence", "l'agriculture est responsable des gaz de serres, comment y remédier", "diviser pour multiplier= partager", "Y-en-a-t'il pour tous ?"... etc.

Le pavillon de l'Allemagne, par exemple, a présenté sous le thème un champ d'idées pour les sources d'alimentation : sol, eau, climat et biodiversité. Une approche allemande surprenante du défi de l'alimentation du futur. L'accent se portait sur le leitmotiv suivant "l'importance de cultiver la nature avec respect pour une alimentation future" et "être actif", dans notre comportement à l'égard de notre mode d'alimentation !

Le Saint-Siège (Vatican) présent dans cette exposition n'a pas manqué sa contribution en focalisant sur la nourriture spirituelle aussi indispensable que la nourriture physique et qui fait de l'être humain un être exceptionnel !

Enfin la contribution la plus saluée avec un prix de la meilleure interprétation du thème de l'expo 2015 revint à la Suisse qui sut développer le sens de la conscience des habitudes alimentaires, de la prévoyance, du partage, de la rareté et de l'abondance des ressources alimentaires et de la distribution. Avec ses quatre tours, chacune remplie par une des quatre denrées suivantes : pommes, café, sel et eau, le visiteur pouvait se servir selon son désir mais il lui était demandé d'en laisser pour les prochains visiteurs. Les silos devaient se vider petit à petit durant les 6 mois de l'exposition.

Le thème "C`è ne per tutti ?", "Y-en-t-il pour tous ?" (Noter bien le point d'interrogation) devait résister jusqu'au 31 octobre, en effet les silos se vidaient jour après jour laissant les derniers visiteurs bouche béante et sortir les bras vides ou s'il en restait il y serait donné à des œuvres caritatives.

Le pavillon suisse de 4.432 m2 combinait des éléments industriels et traditionnels. Les tours étaient des silos à denrées qui rappelaient le monde de la technologie et des machines tandis que les plateformes en bois naturel rappelaient les villages traditionnels suisses. Les visiteurs pouvaient aller librement autour du pavillon accédant depuis le Décumano par une grande rampe qui atteignait une cour où les 4 silos étaient situés ainsi qu'une loge VIP, une taverne, un restaurant, un magasin, reflétant la gastronomie suisse et les produits suisses du terroir.

Enfin une mention spéciale a aussi été attribué au pavillon suisse pour son exposition "Water for Europe", une formidable sculpture en 24 tons de granit, du massif du Saint Gothard à l'échelle 1 :25.000e. Le massif du Gothard est situé su cœur du pays et n'est autre que le toit de l'Europe d'où une grande partie des eaux européennes proviennent.

Pour la petite histoire, c'est la Suisse qui fut le premier pays à avoir annoncé, en 2010, sa participation à Expo Milan 2015!

Galerie photo Souvenirs de l'exposition Milano 2015 Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.