LES BLOGS
12/12/2014 12h:31 CET | Actualisé 12/12/2014 19h:13 CET

Ce qu'il faut savoir avant d'aller étudier au Québec

Le Canada est une terre d'accueil pour des milliers voir des millions d'Algériens. Chacun a trouvé le moyen d'y parvenir. Parmi eux des étudiants.

Au Canada les diplômes algériens ne sont pas reconnus où il faut passer par de longues étapes et plusieurs années pour avoir son équivalence: "Au Canada il y a un Ordre pour quasiment chaque profession..." a déclaré Yacine Yalaoui, chef d'équipe au Collège Inter-Dec de Montréal et chez Ilasalle Campus, au micro de Malik Mehni. Cet architecte diplômé de l'École Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme (EPAU) à Alger, parti à Montréal en 2006 pour compléter ses études.

À son arrivée il se spécialise en design intérieur et reçoit un BAC (l'équivalent d'une licence en Algérie). "C'était pas vraiment le bon choix. En Algérie j'ai fait architecte, et ici, au Canada, c'est pas reconnu. J'aurais voulu me perfectionner dans un collège plutôt qu'une université" se confie ce jeune architecte ambitieux.

Yacine Yalaoui livre au chroniqueur d'Al Huffington Post Algérie, dans cette vidéo, des conseils et des astuces pour les futures étudiants algériens voulant se perfectionner et immigrer au Canada.

LIRE AUSSI:

... ET SUR LES BLOGS:"Les algériens se sentent comme des immigrés dans leur pays" Amazigh Kateb (VIDÉO).

Retrouvez toutes les Chroniques DZ du Québec ici.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.