LES BLOGS
22/07/2014 09h:07 CET | Actualisé 21/09/2014 06h:12 CET

Jour d'examen

Décidément, aujourd'hui, je ne suis pas d'aplomb. La paume de ma main épouse la forme de la souris et j'ai beau me raisonner je n'ai pas le cœur à démarrer mon ordinateur... J'ai essayé de le réveiller ce matin avant de me rendre au travail. Je n'ai pas pu. J'ai laissé le soin à ses sœurs de poursuivre cette tâche désagréable... Je comprends parfaitement ce qui retient au lit mon garnement. Il est épuisé. Il a veillé jusqu'à minuit.

Décidément, aujourd'hui, je ne suis pas d'aplomb. La paume de ma main épouse la forme de la souris et j'ai beau me raisonner je n'ai pas le cœur à démarrer mon ordinateur. Mon fils doit composer ce matin en physique et en langue française.

J'ai essayé de le réveiller ce matin avant de me rendre au travail. Je n'ai pas pu. J'ai laissé le soin à ses sœurs de poursuivre cette tâche désagréable.

Je comprends parfaitement ce qui retient au lit mon garnement. Il est épuisé. Il a veillé jusqu'à minuit. Et, jusqu'à minuit, sa cervelle a fait un slalom ininterrompu entre les concepts de "koutla" (la masse) et de "thiql" (le poids), puis entre les paronymes et autres subtilités sataniques de la langue française.

Quand il a pu enfin se mettre sous les draps et fermer les yeux, il a fait, jusqu'au petit matin une longue série de cauchemars. Il en a retenu deux qu'il m'a racontés plus tard.

Le premier était une espèce de synthèse douloureuse entre un conte et un cours sur la résistance de l'air. Un aigle d'une envergure incroyable a fondu sur lui le portant en un clin d'œil là-haut, tout là haut, à hauteur du soleil. Le rapace a ensuite lâché prise, comme un fait exprès, pour contempler la fin tragique de mon rejeton.

Pour amortir sa chute vertigineuse mon gamin a essayé d'ouvrir un parachute directement sorti de son dernier exercice de physique mais la manette n'a pas répondu.

Dans le deuxième cauchemar mon petit est tombé au fond d'un puits. La tête par-dessus la margelle, son professeur de français le menaçait de l'y laisser moisir s'il ne répondait pas correctement à une question alambiquée où il était question d'un subjonctif dans une histoire de concordance des temps.

Bien entendu, mon bambin a aussi fourni l'effort de grandir. J'ai dû lui acheter une nouvelle paire de chaussures: Ses pieds ont allongé de deux pointures. Cet effort, qui requiert beaucoup d'énergie, ne sera pas comptabilisé dans son bulletin scolaire. C'est dommage, car, affectée d'un bon coefficient, une note de croissance physique peut influer positivement sur la moyenne générale.

Ce soir, en rentrant à la maison, je trouverai mon rejeton affalé sur son lit, la bouche ouverte, les mains agrippées à l'oreiller, bouée de sauvetage des gamins en détresse.

Dors, petit, dors! Pourquoi t'en fais-tu? S'il te faut un deuxième mandat pour digérer le lourd programme que l'on a cuisiné pour toi, je serai le dernier à t'en vouloir.