LES BLOGS
22/04/2016 13h:30 CET | Actualisé 23/04/2017 06h:12 CET

Comprendre le phénomène des attentats et des jihadistes? C'est possible, mais il faudra tout d'abord cesser les explications simplistes

AFP

Plusieurs événements nous poussent à nous poser cette question: Pourquoi des attentats un peu partout dans le monde se produisent -ils à notre époque?

Des sociologues, des politologues, des psychologues mais aussi des criminologues et d'autres ont donné leur avis sur ce sujet qui dépasse toutes les frontières. Bien que certaines nuances aient été évoquées, dans d'autres situations, elles étaient complètement absentes.

Cela est un problème puisque nous avons d'une part, ceux qui souhaitent comprendre en fonction des réalités qui sont à chaque fois multiples et d'autres part, ceux qui tranchent avec certitudes que l'explication de cette forme de violence est à la fois, unique et originaire d'une seule explication.

L'objectif ici est de mettre l'accent sur ces nuances mais aussi les défis dont les citoyens du monde doivent faire face.

1. Est-ce que les phénomènes des attentats est nouveau?

Bien avant cette vague d'attentats "islamistes", d'autres types d'attentats existaient, nous pouvons évoquer les mouvements anarchistes mais aussi nationalistes, totalitaires ou encore des mouvements idéologiques comme par exemple des organisations socialistes.

Le temps qui nous sépare de ces périodes a permis de saisir les motivations de ceux que l'on appelait déjà: terroristes.

Il faut savoir également que la manière dont se réalisaient ces attentats a changé avec le temps. En effet, si autrefois, il s'agissait de cibler une figure autoritaire à assassiner, aujourd'hui, nous observons que les attentats ciblent beaucoup plus les civils que les autorités.

Pour prendre un exemple d'un fait historique, mis par écrit par Albert Camus est sa pièce de théâtre intitulée: "Les justes".

Dans ce texte, il présente différents terroristes membres d'une Organisation socialiste qui prépare un attentat dirigé vers la figure autoritaire du grand-duc de Russie.

En la lisant, cette pièce nous prouve merveilleusement bien les différentes motivations et les approches qu'ont les terroristes à agir de la sorte au point de sacrifier leur propre vie.

Son travail, toujours d'actualité souligne bien le fait de ne pas limiter le phénomène terroriste à un seul profil mais bien à plusieurs. Ce que Camus nous permet de comprendre, c'est que comme hier, le phénomène des attentats aujourd'hui est également réalisé pour plusieurs motivations et par différents profils.

2. Quelques motivations des personnes qui s'impliquent dans ces groupes terroristes:

Il est important de se rendre compte qu'en fonction des événements, les motivations des personnes à s'impliquer dans ces organisations terroristes seront différentes. Notons également qu'il est possible que durant l'intégration de ces mouvements, les personnes impliquées décident à un moment donné de ne plus adhérer aux objectifs et pratiques de ces mouvements.

Il est également intéressant d'observer que l'intégration actuelle de ces personnes à ces organisations terroristes en lien avec l'islam ne font pas forcément de ces derniers des musulmans "radicalisés" mais que c'est un profil présent dans les organisations en question.

Quelques exemples de motivations:

1. L'humanitaire: L'accès aux informations ont permis de savoir ce qui se passait en Syrie, les images des blessés et des morts en boucle sur les chaînes télévisées donnent envie d'aller aider. Ce type de profil avait plus de sens avant l'apparition de l'EI, d'ailleurs, des personnalités politiques ont pu considérer durant cette période, cette démarche comme altruiste...

2. Le politique: Avertis des enjeux dans cette région, les personnes vont s'impliquer dans ce conflit en fonction de qui ils soutiennent. Un exemple est celui des kurdes d'ailleurs qui ont rejoint les peshmergas dans le Kurdistan irakien qui se battent contre l'EI.

3. L'identitaire: Les discriminations et les différents types de racismes que peuvent subir certains ont motivé ces derniers à tenter leur vie ailleurs dans cette aspiration à être considérer complètement avec ces différentes identités.

4. Radicalisé: Utilisant ou connaissant des textes provenant principalement des traditions musulmanes, ces derniers vont extrapoler les messages qui intègrent ces textes afin d'accomplir ce qui semble être la voie à suivre: mourir en martyr et la sacralité de la mort.

Puisque le contexte est guerrier, le sens des textes souvent mis de coté par les musulmans eux-mêmes, deviennent clairs en fonction de la violence qui existe déjà dans ces pays.

5. Le mariage: Une majorité de femmes se retrouvent à être mariées à des jihadistes, mais elles peuvent également adhérer à certaines motivations en même temps. Il y a également une tendance à créer une nouvelle société avec l'EI qui a augmenté la volonté de ces femmes à aller là-bas.

Le travail de motivations des groupes terroristes qu'ils soient au Moyen-Orient, en Afrique ou en Asie ont également la même structure: des personnes qui désirent du changement, mais qui arrivent avec des motivations et des profils différents. De plus, il n'est pas du tout impossible qu'il y ait chez ces personnes plusieurs motivations en même temps.

Il est à noter également que la proximité et la facilité des transports a augmenté le phénomène des personnes allant en Syrie. Enfin, certains ont également évoqué l'influence de la violence provenant d'une autre sphère que des textes religieux: il s'agit des jeux vidéos ou encore des films actuels.

Quelles solutions pour notre avenir à tous?

Pour appréhender ce qui se passe dans ces différents pays où il y a eu des attentats ces dix dernières années, il est intéressant que les motivations évoquées plus haut soient mis en perspectives en fonction des lacunes et des problèmes sociétaux.

En effet, nous pensons que si ces situations changeaient, l'insécurité que vivent les peuples sur Terre puisse diminuer aussi.

1. Tant qu'il y aura des crises dans le monde, et l'implication d'acteurs multiples (au niveau national, régional et international), les climats d'insécurité et d'instabilité resteront présents dans les différentes sociétés où il y a des implications et donc des responsabilités.

2. Tant qu'il n'y aura pas d'avenir à proposer aux jeunes, d'autres le feront: ces alternatives sont aussi les plus violentes qui seront proposées à ces jeunes.

3. Tant que perdurera ce rejet de l'autre et de ses identités dans les sociétés, il existera toujours un terreau propice à exploiter, vivant en marge de la société et qui ne travaillera pas pour le bien du pays.

4. Tant qu'il n'y aura pas un travail sur les textes religieux ou de traditions religieuses qui sont utilisés à des fins de violence, il y aura toujours une porte ouverte à un extrémisme au nom de la religion.

Malheureusement, la liste mériterait encore plus de points à travailler. Mais l'objectif de cet article était de révéler les liens et la complexité de ce phénomène qui a déjà existé autrement et autrefois. Aussi, ce qu'il faut retenir, c'est que tant que l'on n'acceptera pas de parler de cette complexité, les solutions ne pourront pas être abordées.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.