LES BLOGS
11/02/2015 05h:45 CET | Actualisé 13/04/2015 06h:12 CET

Migration: L'art de tout rater alors qu'on pouvait tout concrétiser!

INTÉGRATION - Il s'agit de l'histoire d'une probable success story, qui est entrain de se transformer en catastrophe annoncée. C'est une véritable tragédie migratoire qui se déroule en ce moment au Nord et dans l'Est du Royaume. Une vingtaine de bus réquisitionnés par les autorités sont en train de déporter des centaines de migrants vers une destination inconnue!

noborder network/Flickr

INTÉGRATION - Il s'agit de l'histoire d'une probable success story, qui est entrain de se transformer en catastrophe annoncée. C'est une véritable tragédie migratoire qui se déroule en ce moment au Nord et dans l'Est du Royaume. Une vingtaine de bus réquisitionnés par les autorités sont en train de déporter des centaines de migrants vers une destination inconnue!

Pourtant, toutes les conditions étaient en place pour permettre au Maroc de concrétiser un travail exemplaire et exceptionnel entamé en 2013 suite à la validation par le chef de l'Etat du rapport du CNDH relatif à la politique migratoire nouvelle.

On avait un ministre des Affaires migratoires qui, avec son dynamisme, était en passe de devenir l'icône de cette nouvelle page d'ouverture du Royaume sur son fond géostratégique qu'est l'Afrique subsaharienne.

De ce délégué interministériel qui s'est penché avec volontarisme sur des projets de loi visant a mettre sur les rails une gestion humaine et respectueuse des engagements internationaux du Royaume; de cette ministre déléguée aux Affaires étrangères qui a pris sur elle, avec son secrétaire général, pou faire avancer la cause des réfugiés; et enfin de ce ministre délégué aux Affaires intérieures qui ne cessa de donner tout au long du processus l'image d'un responsable aux capacités techniques et ouvert sur la concertation et le dialogue: de tout cela, il ne reste rien. Cela s'est dégonflé comme soufflé refroidi, car:

Au moment même où l'on présentait a la presse nationale et internationale, les images du "traitement humais et compatissant" que réservaient les forces de l'ordre aux migrants sauvés de la noyade et reconduits a chaud par l'Espagne, au moment même où l'on annonçait les chiffres "glorieux" de la régularisation exceptionnelle, (combien même celle-ci n'était pas finie car les dossiers rejetés n'ont pas encore été analysés par la commission de recours!), des opérations de ratissage ont été déclenchés contre les tranquillos qui abritaient du froid les centaines de migrants de Gourougou.

Les procédures spoliées, la justice dénigrée, la loi et la dignité d'enfants, femmes et hommes bafouée.

Pourtant, il ne s'agissait que de 27.000 personnes: vous avez bien régularisé en première instance 60% de ce chiffre, que vous aurez-il coûté d'en régulariser 10.000 de plus? cela vous aurait pourtant permis de redorer un peu le blason du Royaume mis a mal après le scandale de l'annulation de la Coupe d'Afrique des nations et l'humiliation des ministres qui sont allés à l'aéroport de Casablanca avec caméras et tambours pour contrôler des noirs venant d'Afrique subsaharienne.

Pourquoi vous n'avez pas donné au chef de l'Etat l'opportunité de faire une grâce générale, en sa qualité de commandeur de croyants? Vous auriez pourtant rendu un service inestimable a nos investisseurs qui croient en leur africanité?

Je vous le dit, vous avez l'art de tout rater alors que vous pouviez tout réussir. De grâce, ne nous parlez plus d'intégration, d'accès aux droits et d'humanisme, vous n'êtes plus crédibles.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.