LES BLOGS
05/11/2015 11h:49 CET | Actualisé 05/11/2016 06h:12 CET

Youssef Akrout, une volonté qui mène à Rio

SPORT - Qualifié pour les Jeux olympiques au Brésil, Youssef s'est promis de s'entrainer chaque jour. "Gagner une médaille est la cerise sur le gâteau, pour moi, je ne raterais pas l'occasion de la manger, cette cerise", conclut Youssef. Rendez-vous alors à Rio en 2016 en souhaitant tout le succès à Youssef!

Jeune, motivé et talentueux. Youssef Akrout, un étudiant tunisien âgé de 24 ans, a décidé de relever le défi et de devenir un champion en voile malgré tous les obstacles qu'il a rencontrés.

Depuis l'âge de 7 ans, Youssef a une passion distinctive pour la mer en général et pour la voile en particulier. Sa naissance au bord de la mer et le métier maritime qu'occupe son père ont développé cette passion et l'ont poussé à vouloir maitriser les vagues.

Tout seul, il s'entraine six jours par semaine à Bizerte, une ville au Nord-Est de la Tunisie, en faisant en moyenne deux heures trente sur l'eau, deux heures de vélo et une heure à la salle de musculation. Youssef a su bien gérer son temps et son énergie entre ses études en physiothérapie, ses préparations physiques et ses entrainements qui nécessitent une discipline. Il joue également à la guitare et il aime la lecture. Il a pu décrocher trois heures de concentration pour réviser en se disant "seulement mon corps est fatigué, je peux y arriver".

Encouragé et supporté par sa mère, sa famille et son petit entourage, Youssef n'a jamais eu de support de son université ni des sponsors qui préfèrent selon lui orienter leurs financements au premier sport en Tunisie qui est le football. Il ignore tout de même l'existence de la fédération Tunisienne de sport Universitaire.

En parlant des obstacles et des défis qu'il a rencontré, Youssef disait: "J'ai passé deux ans à m'entrainer seul; tout le monde m'a délaissé après ma défaite lors des jeux de Londres. J'ai appris à me battre tant que je respire encore et que seul l'objectif compte à la fin. Ma qualification après cet épisode, surtout parmi les 12 premiers au monde avec un bateau datant de 15 ans montre le pouvoir de la volonté et que le travail est la clé du succès."

Malgré le manque de financement et le vieux bateau datant des Jeux méditerranéens de 2001, le jeune étudiant a déjà remporté une quinzaine de championnats et de compétitions. Rien n'a pu l'empêcher de se distinguer et il considère tout podium international comme un honneur et un moment unique. Sa volonté et son amour inconditionnel de la Tunisie le ravissent à voir son drapeau à la plus haute marche du podium, pour lui c'est la meilleure récompense à tous ses efforts.

Qualifié pour les Jeux olympiques au Brésil, Youssef s'est promis de s'entrainer chaque jour car il considère que le résultat des Jeux se base sur les quatre ans qui les précèdent et auxquels il faut sacrifier plus du temps et d'énergie.

"Gagner une médaille est la cerise sur le gâteau, pour moi, je ne raterais pas l'occasion de la manger, cette cerise", conclut Youssef.

Rendez-vous alors à Rio en 2016 en souhaitant tout le succès à Youssef.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.