LES BLOGS
10/04/2016 11h:44 CET | Actualisé 11/04/2017 06h:12 CET

Saïd Bouteflika et Mouloud Hamrouche se donnent en spectacle !

Que cache le show médiatique, auquel a participé un bon nombre de "figurants" politiques et militaires nationaux, lors des obsèques de l'ancien moudjahid Mohamed Essaïd Mazouzi ? Un spectacle où la vedette était sans conteste, Saïd Bouteflika frère cadet du président algérien.

Discret des années durant, il est apparu publiquement, décontracté et souriant, serrant des mains et étreignant des torses. À travers une multitude de clichés rendus publics, le conseiller et néanmoins tout-puissant frère du président exhibait une mine sympathique, à l'opposé de la sombre et taciturne image qu'il s'était construite jusque-là.

Le plan serré d'une photo qui l'avait réuni avec "le second rôle du spectacle" et ancien premier ministre Mouloud Hamrouche, appuie les manchettes des journaux et fait le tour des réseaux sociaux.

Cette mise en scène digne d'une propagande médiatique à la soviétique, met l'accent, non pas sur les obsèques du valeureux défunt moudjahid, mais sur une simple poignée de main énergique et un large sourire sournois. Il ne manquait que le "baisé du dragon" à la Brejnev pour assurer un effet "carnavalesque" !

Ce n'est pas tant sa sortie, pour le moins inattendue, qui dérange, mais son attitude effrontée (et surtout en totale rupture avec le style de l'homme), qui nous met mal à l'aise. Organiser un coup médiatique (car c'en est un), autour d'une cohorte de personnalités, et "poser" de la sorte dans un cimetière (lieu de recueillement et de la retenue s'il en est), face aux objectifs des photographes est tout sauf innocent !

Homme de l'ombre par excellence, le Président bis, a choisi, jusque-là, la discrétion comme gage de puissance, le mystère et le secret comme modes d'influence. Une main de fer dans un gant de velours, dit-on. Le secret qui fabrique les légendes et produit les mythes autour de ces individus qui n'ont de compte à rendre à personne. En 18 ans de règne au côté de son frère, Saïd Bouteflika n'a accordé aucune interview et n'a parlé à aucun média !

Et là comme par enchantement,réunit avec les siens autour d'une tombe, il s'expose avec nonchalance, paraît chercher le contact et se fabriquer un album photo (électoral ?) destiné à la consommation populaire. L'humanisation du personnage semble entamée, et après les vidéos muettes et les photos couleurs, un film sonore (je gage) où l'on découvrira enfin la voix... de notre futur président.

De simples délires journalistiques ? Peut-être bien ; mais à force d'essayer de décrypter un personnage aussi énigmatique que le frère du chef de l'Etat, on finit forcément par devenir paranoïaque avec un dédoublement de personnalités! Qui ne le deviendrait pas avec deux présidents Bouteflika, tous deux plus muets qu'une image !

2016-04-08-1460139199-2654158-GetAttachment.jpg

2016-04-08-1460139487-8051901-GetAttachment1.jpg

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.