LES BLOGS
13/03/2018 08h:32 CET | Actualisé 13/03/2018 08h:32 CET

Prévenir ou se reconstruire après un accident cérébral: L'AVC dans tous ses états

alvarez via Getty Images

Du Nord au Sud, les catégories les plus vulnérables s'agissant des maladies cardiovasculaires sont les femmes et non les hommes!

Une étude en France, démontre que les femmes ont sept fois plus de chance de succomber d'une maladie cardiovasculaire que d'un cancer du sein. Ce qui est inquiétant, c'est que cette statistique est largement sous-estimée par les femmes mais aussi par les professionnels de santé. Pour évaluer votre profil cardiovasculaire, faites un des tests en ligne proposés par la Fédération française de Cardiologie.

Les femmes, plus vulnérables

Au Maghreb la malbouffe, la sédentarité, le stress, le surmenage, les émotions négatives, sont autant de facteurs qui sont les lits de cette pathologie. Le passage du temps c'est à dire la sénescence n'arrange pas les choses.

Dans le Nord, le stress et la sédentarité, le fast-food et les aliments transformés, la cigarette, l'alcool sont des bombes à retardement pour les occidentales également.

J'écris ce billet pour réellement tirer une sonnette d'alarme, sur ces dangers à venir pour les femmes, en l'absence d'une médico vigilance.

Revoyez votre hygiène alimentaire avant tout.

Bannissez les sucres et les aliments transformés

Mot d'ordre, éloignez-vous mesdames, des aliments riches en gras saturés et en sucre, de tout ce qui est alimentation industrielle ou transformée et privilégiez une alimentation de type méditerranéenne c'est à dire pauvre en graisses saturées afin de protéger le système cardiovasculaire.

Faites baisser votre tentions artérielle!

Autre consigne à adopter à tout prix, avec les bouleversements hormonaux à venir, adoptez une activité physique douce et régulière (streching, pilate, marche, natation ,bicyclette) afin de faire baisser la pression artérielle et de réguler le taux de glycérides.

Soignez votre sommeil

Le repos est important et le sommeil a un rôle régulateur sur les équilibres tant physiologiques que psychologique (hormone du bonheur dixit l'endomorphine).

Mettez-vous au zen à la Sophrologie, au yoga, à la méditation.

Prenez de la phytothérapie et des oméga 3

Les plantes peuvent vous accompagner naturellement dans la prévention.

En complément de la nutrition adapté, du sport, et de techniques relaxantes, les omégas 3 contenant de l'huile de poisson sont bénéfiques pour le cœur. Cette huile aide à protéger les artères avec le temps. En protection vasculaire: en général 3 capsules par jour avec un grand verre d'eau. À renouveler si nécessaire, pendant 3 mois après bilan médical. Réservé à l'adulte, déconseillé à la femme enceinte et pendant l'allaitement sans avis médical.

Egalement la lécithine de soja (sauf pour les femmes qui ont des antécédents du cancer du sein dans la famille ou elles-mêmes) c'est un émulsifiant naturel qui peut aider à stabiliser le taux de cholestérol car il élimine par le foie les graisses en excès dans le sang et contribue à stabiliser le taux de cholestérol. Pour l'entretien des artères, 2 capsules matin et soir, avec un grand verre d'eau, pendant 3 mois à renouveler si nécessaire après bilan médical.(Attention du fait de son activité hormonale, il y a des contre-indications, à déconseiller pendant la grossesse ou l'allaitement) ne pas le prendre sans avis médical d'abord.

La feuille d'olivier sous la forme d'extrait est connue pour son action sur la tension artérielle. Elle contient des iridoides spécifiques, c'est à dire de l'oleuropéoside à effet hypotenseur. L'extrait concentré d'olivier est connu pour son action bénéfique sur la tension artérielle. Pour réguler la tension, en général, 1 gélule matin et soir avec un grand verre d'eau. Pendant trois mois, à renouveler si nécessaire après bilan médical. Réservé à l'adulte, ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement. N'hésitez pas à en parler à votre médecin.

Comprendre l'AVC

On distingue deux types d'accidents vasculaires cérébraux: les infarctus cérébraux et les hémorragies cérébrales ou méningées. Les infarctus cérébraux (80 à 85 % des AVC) sont principalement la conséquence de l'occlusion d'une artère cérébrale par un thrombus (caillot sanguin).

Les AVC sont classés en deux types, en fonction de leur cause principale: les accidents ischémiques et les accidents hémorragiques.

Les accidents ischémiques

Ils sont les plus fréquents (80%), provoqués par l'occlusion d'une artère cérébrale ou à destination cérébrale (comme les artères carotides ou les artères vertébrales) qui entraîne un infarctus cérébral. Le mécanisme de cette occlusion implique dans la plupart des cas soit un athérome obstructif (L'athérome vient du grec athérê qui signifie "bouillie": il correspond à un remaniement de l'intima -la paroi interne- des artères de gros et moyen diamètres par accumulation segmentaire de lipides, glucides complexes, produits sanguins, tissus adipeux, dépôts calcaires et autres minéraux), soit un caillot ou encore une embolie, le plus souvent d'origine cardiaque. Mais d'autres causes peuvent exister: déchirure de la paroi de l'artère (dissection), compression par une tumeur. Le déficit concerne une zone bien définie du cerveau: il est dit systématisé.

Les accidents hémorragiques

Ils sont provoqués par la rupture d'un vaisseau. Il existe différentes étiologies, la plus fréquente étant une atteinte dégénérative des petites artères perforantes liée à l'hypertension artérielle.

L'hématome se forme rapidement; un œdème se forme autour de l'hématome, qui aggrave la compression du cerveau dans la boîte crânienne, entraînant ou aggravant une hypertension intra-crânienne (HTIC). L'hématome peut se rompre dans un ventricule cérébral.

La rupture d'un anévrisme artériel au sein des espaces sous-arachnoïdiens provoque une hémorragie méningée, qui peut être associée à une inondation ventriculaire ou à un hématome intraparenchymateux.

Comment gérer un post AVC?

Lorsque l'on évoque le suivi et la rééducation après un accident vasculaire cérébral, il y a d'abord l'accompagnement médical et l'intervention de divers praticiens de santé afin de soigner, de prévenir et de permettre au patient de retrouver une certaine autonomie dans la vie quotidienne.

Mais en soins supplémentaires, d'autres techniques peuvent s'y ajouter dont la Sophrologie. Technique psychocorporelle douce et écologique, elle permet de retravailler l'attitude, et le comportement face à la vie, dans un but préventif.

La Sophrologie accompagne la résilience post AVC

Cette thérapie permet de se réconcilier avec soi-même et son corps, et de mieux maitriser son schéma corporel. Comprendre comment il évolue dans l'espace, après la maladie.

Peu importe la nature et la gravité de la maladie, le type d'AVC et les séquelles (la sophrologie est douce et adaptative) car tout le travail est dans la mentalisation et la détente. Même un patient handicapé peut travailler sur lui-même grâce à la Sophrologie.

C'est le passé qui va permettre d'ouvrir un nouveau chapitre. C'est une fenêtre d'espoir qui s'ouvre vers le futur et qui amène le patient à repenser à ce qui est essentiel, à se recentrer sur ses besoins véritables pour rester en bonne santé, à installer le calme nécessaire pour sa guérison qui plus que physique uniquement, implique de dépasser le trauma de l'épisode en question.

Dans le curatif et le préventif, la Sophrologie permet également de dompter les émotions, la confiance et d'apprivoiser les peurs de la récidive. Elle donne des outils pour mieux vivre sa vie qualitativement, elle ne guérira pas d'une maladie, mais elle soignera mentalement et donc préviendra les complications.

Car il faut passer par le geste pour se soigner psychiquement!

Devenir l'acteur de son mieux être en effectuant un véritable voyage intérieur de bienveillance.

Un processus d'évolution qui s'inscrira au fur et à mesure des séances, en toute confiance. Une pause pour mieux se poser et apprécier la vie, et la chance de l'avoir gardée.

Prendre de la distance, accepter les choses parfois l'inacceptable, pour améliorer sa qualité de vie au quotidien. Se libérer du trac des suivis médicaux, du regard des autres, des angoisses sur soi.

Toutes ces choses, pour rester dans l'observance thérapeutique, plus sereinement, et envisager sa nouvelle vie d'une autre façon.

NB: selon les séquelles de l'AVC, la position debout, l'apnée, et certains exercices seront modifiés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.