LES BLOGS
07/09/2015 07h:55 CET | Actualisé 07/09/2016 06h:12 CET

Rwanda: Les morts de la commune GITI en grève illimitée!

Depuis quelques jours, les morts de la commune Giti (en 1994) se sont tous réunis à la place se trouvant aux alentours du paradis et de l'enfer pour entamer une grève illimitée. Ils sont très en colère contre le Ciel et la Terre qui ne peuvent plus rendre justice aux victimes des atrocités humaines.

Comme on peut le lire sur leurs pancartes, ils s'indignent contre le silence des médias et le mutisme des institutions judiciaires qui ne s'intéressent pas à eux, cela fait plus de 21 ans. C'est déplorable et inacceptable, disent-ils.

A travers leurs slogans chantés et criés à tue-tête, ils reviennent sur les atrocités et tortures qui leur ont été infligés par des bourreaux fous et affamés de sang. "Nous avons été roués de coups de haches et de houes, nous avons été pendus et fusillés, attachés par des cordes imbibées de substance vénéneuses", scande un des grévistes, plein d'amertume.

Dans un courrier que les grévistes comptent remettre à Dieu, en main propre, ils posent des questions précises auxquelles il faut des réponses claires et convaincantes pour arrêter la grève:

  • Dieu, pourquoi tu ne protèges pas les personnes innocentes quand elles sont la proie des bourreaux abominables? Cette question vaut pour tous nos compatriotes assassinés.
  • Nous, les morts de la commune Giti, te demandons pourquoi nous avons été tués alors que nous avions protégé nos frères et sœurs à nos risques et périls? Tu le sais bien, aucun d'en eux n'a été tué chez nous. Pourquoi as-tu permis cette vengeance sur les innocents? C'est comme cela que tu traites et protèges le bienfaiteur?
  • Dieu, comment se fait-il qu'au jour d'aujourd'hui aucune justice ne s'est saisie de notre cas pour juger ces criminels? Pourtant on les connait et ils ont été récompensés pour leurs actes inhumains ?
  • Nos enfants orphelins qui n'ont jamais eu de soutien, aucun, à qui tu les as confiés?

    Au diable? Sont-ils condamnés au silence, n'ayant même pas le droit de faire le deuil? De toute façon ils ne trouveront plus nos corps pour espérer les obsèques dignes de nous!

Tous les grévistes sont déterminés à poursuivre leur mouvement tout en espérant que leurs revendications seront entendues. Pour l'instant, ils affirment qu'ils resteront ensembles autant de temps qu'il faudra. Ils refuseront le paradis ou l'enfer tant que les propositions concrètes à leurs requêtes ne leur soient présentées.

La grève des morts de la commune Giti sera-t-elle médiatiquement couverte dans le "royaume des Cieux" ou plutôt elle passera aussi inaperçue comme ce fut leur histoire tragique sur ce monde des humains? A suivre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Galerie photoRwanda: des lieux à la mémoire du génocide Voyez les images