ALGÉRIE
29/06/2018 13h:03 CET

Zoukh n'est concerné "ni de près ni de loin" par l'affaire de la cocaïne (Wilaya)

Facebook/wilayaalgerlacapitale/

La wilaya d’Alger a démenti ce vendredi 29 juin 2018 les informations selon lesquelles le wali, Abdelkader Zoukh, est impliqué dans l’affaire de la cocaïne l’affaire de la saisie de 701 kg de cocaïne au port d’Oran. La cellule de communication a affirmé, dans un post publié sur sa page Facebook, que le wali n’a accordé aucune faveur à Kamel Chikhi, alias “El Boucher”, homme d’affaires et promoteur immobilier, principal accusé dans l’affaire susnommée.

La cellule de communication a affirmé que le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, “n’est pas impliqué” et “n’a été entendu ni de près ni de loin” dans le cadre de cette affaire. 

La wilaya a notamment démenti les informations selon lesquelles Abdelkader Zoukh “a du s’expliquer” à propos de licences accordées à Kamel Chikhi pour ses projets de promotions immobilières.

L’institution a expliqué que tous ses dossiers sont accompagnés de preuves matérielles, rajoutant que la commission technique, instaurée cela fait 5 ans, a supervisé tous les projets contrevenants et recensé les contraventions relatives à l’aménagement et l’urbanisme”.

La même source rajoute que cette commission a entrepris les dispositions légales contre les contrevenants. 

La cellule de communication poursuit que la wilaya a contacté le journal ayant publié ces “informations mensongères”, sans citer le nom, rajoutant avoir déposé plainte auprès des autorités judiciaires compétentes. 

Plusieurs médias affirmaient cette semaine que le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a été entendu à propos de licences de promotions immobilières accordées à Kamel El Boucher, principal accusé dans l’affaire de la cocaïne saisie au port d’Oran.

D’autres rajoutaient que ses heures sont comptées à la tête de la wilaya, notamment après le limogeage du chef de la DGSN, Abdelghani Hamel, remplacé par Mustapha El Habiri, ex-DG de la Protection civile.