MAROC
15/01/2019 12h:49 CET | Actualisé 15/01/2019 12h:57 CET

Zakaria Wahby représentera le Maroc au concours du meilleur sommelier du monde

C'est la première fois que le Maroc prendra part à cette compétition mondiale.

DR

ART DE VIVRE - Premier Marocain élu meilleur sommelier du royaume en 2017, Zakaria Wahby, assistant sommelier au Royal Mansour à Marrakech, a décroché son ticket pour Anvers après une série d’épreuves au Sofitel de Marrakech, lundi 14 janvier. Sa mission? Y représenter le Maroc au concours annuel du meilleur sommelier du monde, du 11 au 15 mars prochain.

Il s’est fait connaître en remportant, en 2017, le tout premier concours du meilleurs sommelier du Maroc, organisé à La Mamounia par l’Association des Sommeliers du Maroc (ASMA). Un titre prestigieux pour ce jeune homme âgé de 30 ans, qui se prédestinait à une carrière dans l’économie. C’est à 19 ans qu’il se découvre une passion pour le vin après un passage au Ryad du Vigneron, le restaurant du Domaine des Ouled Thaleb, où il travaillait en “extra” les week-ends, précisaient nos confrères de TelQuel dans un portrait. Pendant trois années, il se forme à l’apprentissage du vin avec Boris Bille et Jacques Poulain, qui gèrent le domaine, avant de faire de cette passion son métier. 

Cette expérience formatrice et enrichissante sonne le début d’une carrière dans les meilleurs palaces et établissements hôteliers du monde. En 2009, il rejoint La Mamounia et devient sommelier sénior au bout de trois ans. En 2012, destination les Seychelles où il exerce à l’Hôtel Constance Lémuria. Il revient au Maroc en 2014 et rejoint l’équipe de Grand Sud Import, précise TelQuel, pour parcourir le pays et partager sa passion dans les hôtels et restaurants. Enfin, en 2016, il devient assistant de Clément Dumas, chef sommelier du prestigieux Royal Mansour et fait ses classes dans les trois restaurants de l’hôtel, sous l’oeil aguerri du grand chef Yannick Alleno. 

Le savoir-faire marocain à l’épreuve

En 2017, c’est la consécration: Zakaria Wahby coiffe au poteau ses concurrents au premier concours du meilleur sommelier du Maroc et devient ainsi le premier Marocain à représenter le royaume au concours du meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique. Mais pour ce jeune natif de Benslimane, le plus compliqué reste à venir. Ce lundi 14 janvier, au Sofitel de Marrakech, après une série d’épreuves écrites, orales et pratiques organisées par l’ASMA, il remporta son ticket pour la compétition du meilleur sommelier du monde, le rendez-vous très select organisé tous les trois ans par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI).

Les sommeliers de 65 pays se réuniront à Anvers, en Belgique, pour des épreuves disputées en trois temps et tenteront de remporter le titre le plus prestigieux de leur profession. 

Zakaria Wahby portera les couleurs du royaume qui prend part pour la première fois à cette compétition mondiale, et tentera de représenter le savoir-faire marocain. Une mission que se donne aussi l’ASMA, chapeautée par l’indéboulonnable Michèle Chantôme, figure du vin au Maroc et secrétaire générale de l’ASI, qui forme régulièrement dans ses locaux et sur le terrain des jeunes au métier de la sommellerie via des ateliers et des rencontres avec des oenologues et des sommeliers de renom. 

Créée par en 2012 par ses soins, l’association a permis au royaume de se doter de la première union de sommeliers d’Afrique et d’intégrer l’élite de la sommellerie internationale qui compte pour l’heure une cinquantaine de pays. “Nous sommes ravis de voir que l’objectif de l’ASMA, qui est de faire connaitre le métier de sommelier au Maroc, est respecté. Nous souhaitons encourager davantage de passionnés à prendre part à notre concours, il y a des talents évidents dans ce pays qu’il faut mettre en lumière”, déclarait-t-elle au HuffPost Maroc en septembre dernier.