ALGÉRIE
07/03/2019 11h:39 CET

Zaalane dément la dégradation de la santé de Bouteflika

Capture d'écran

Abdelaghani Zaalane a démenti les informations relayées par les média suisses à propos de la dégradation de la santé du président Abdelaziz Bouteflika. Dans un entretien accordé au quotidien El Khabar, le directeur de campagne du candidat à la candidature a fait savoir que “Bouteflika est à Genève pour des contrôles médicaux routiniers”.

Abdelghani Zaalane a affirmé que ces contrôles sont sur le point d’être achevés, affirmant aux Algériens que l’état de santé du président Bouteflika “ne suscite aucune inquiétude”. 

Le directeur de campagne a rajouté que les “rumeurs” ayant fait état de la dégradation de l’état de santé de Bouteflika sont “infondées”.

Interrogé sur le mouvement populaire, notamment sur le rejet de la lettre du président et son “programme” en cas de victoire, M. Zaalane a répliqué que “personne ne peut mesurer l’accueil fait par les Algériens au contenu de la lettre”. “Chacun mesure les réactions selon ses intérêts”, estime-t-il.

Il a même affirmé que selon “des échos, de larges couches de la population ont réagi positivement au contenu de cette lettre”.

Dans le même entretien, il a estimé que si les partis de l’opposition “tiennent réellement à changer le système, ils devront saisir cette opportunité et prendre part à la conférence inclusive” que souhaite organiser le président en cas de victoire le 18 avril prochain.  

M. Zaalane a commenté les retraits en cascade des candidats à la présidentielles, estimant que “chacun est libre”. Il s’est interrogé si le “peuple et l’Algérie tirent profit en cas de violation des échéances constitutionnelles”.