TUNISIE
14/09/2018 13h:28 CET

Youssef Chahed revient sur le boycott de l'UGTT et sur l'ultimatum posé par Nidaa Tounes

“Aujourd’hui c’est la loi de Finances et demain la rentrée scolaire. Je ne me suis pas occupé de cela” a annoncé Youssef Chahed.

Anadolu Agency via Getty Images

En marge de la Conférence nationale sur les orientations économiques et sociales inscrites dans le cadre de la loi de finances 2019, le chef du gouvernement Youssef Chahed a été interrogé sur la correspondance adressée par Nidaa Tounes lui demandant d’expliquer ses positions par rapport au parti dans un délais de 24 heures.

“Aujourd’hui c’est la loi de Finances et demain la rentrée scolaire. Je ne me suis pas occupé de cela” a annoncé Youssef Chahed.

Le comité exécutif de Nidaa Tounes, réuni mercredi, avait décidé d’envoyer une correspondance au sein de laquelle il a donné 24 heures au chef du gouvernement Youssef Chahed afin d’expliquer sa relation avec le parti.

Dépassé ce délai, il pourrait être viré de Nidaa Tounes avait annoncé le parti, qui se réunira vendredi après-midi afin de prendre une décision.

 

Le boycott de l’UGTT n’en est pas un

Interrogé également sur le boycott de la centrale syndicale de la Conférence nationale sur la loi de Finances 2019, le chef du gouvernement a estimé que ce n’était pas un véritable boycott.

“Ils voulaient une organisation différente de la conférence. Ils sont dans leurs droits et nous respectons leur position mais nous échangeons avec eux” a-t-il affirmé.

Vendredi, l’UGTT a décidé de boycotter la conférence nationale sur les orientations économiques et sociales inscrites dans le cadre de la loi de finances 2019 au cours de laquelle les acteurs économiques, sociaux et politiques majeurs prendront part afin d’affiner les propositions du gouvernement.

Lors de son discours d’ouverture de cette conférence, le chef du gouvernement avait présenté les principaux contours du budget de l’État de la loi de Finances 2019.

Pour sa part, le ministre de l’Économie et des Finances, Ridha Chalghoum a affirmé que le budget de l’État pour l’exercice 2019 atteindra les 40 milliards de dinars avec des prévisions de croissance de 3%.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.