MAROC
11/07/2018 13h:01 CET

Yatim dément un deuxième mariage et se dit contre la polygamie

Le ministre dit n'avoir jamais changé de position à ce sujet.

Mohamed Yatim/Facebook

PEOPLE -  Ce n’était qu’une fake news, à en croire le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle. Pour démentir la rumeur qui enflait ces derniers jours, indiquant que le ministre PJD souhaitait prendre ou aurait même déjà épousé une seconde épouse, Mohamed Yatim a choisi de s’exprimer.

“Non à polygamie!”, répond Yatim dans un démenti parvenu au HuffPost Maroc via son cabinet ministériel. Dans ce texte, le ministre précise n’avoir “jamais changé (sa) position quant à la polygamie” et se dit “plus convaincu qu’auparavant et quelles que soient les conditions”. Yatim précise avec fermeté qu’aucune procédure pour épouser une seconde femme n’est entamée en son nom et qu’“il assumera l’entière responsabilité de l’annoncer et de la confirmer si cette procédure avait été entamée ou venait à l’être”.

Yatim indique, par ailleurs, qu’il ne souhaitait pas commenter cette rumeur en raison d’une mission gouvernementale à l’extérieur du Maroc sur laquelle il souhaite se concentrer. Le ministre a fini par opter pour ce démenti pour tordre le cou à d’autres informations relayées pas des médias et qui gravitaient autour de “ce deuxième mariage”, transformant sa mission à l’étranger en “lune de miel en Europe”. “Une information infondée qui a été illustrée d’une photo prise il y a plus de trois ans en marge de sa participation à une conférence politique, bien avant de devenir membre du gouvernement”, tient ainsi à préciser le démenti. 

Ce matin encore, un quotidien arabophone reprenait l’information à sa Une sous le titre: “Un ministre tombe amoureux de son infirmière”. Mohamed Yatim aurait, comme le rapportent ce quotidien et d’autres médias électroniques tant arabophones que francophones, souhaité épouser en seconde noce une jeune kinésithérapeute d’une trentaine d’années qu’il aurait connue à l’occasion de soins qu’elle lui prodiguait à domicile.

Le PJD compte dans ses rangs un précédent similaire. À l’époque déjà marié et appartenant au gouvernement Benkirane, l’ancien ministre El Habib Choubani avait cédé aux sirènes de la polygamie pour épouser sa consoeur au sein du parti de la lampe, Soumia Benkhaldoun. Dans le cas de la rumeur liée à Yatim, sa première femme se serait opposée farouchement à son second mariage, contrairement au cas d’El Habib Choubani, qui avait obtenu la bénédiction de sa première épouse. 

Le gouvernement El Othmani compte actuellement un ministre polygame, ou du moins bigame: Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme. “N’y voyez aucune prétention, je suis marié à deux femmes conformément à une loi marocaine adoptée au parlement à l’unanimité. Le blâme dont je fais l’objet n’a donc aucun fondement. (…) Il suffit de supprimer la loi. Ce n’est qu’alors que nous pourrons blâmer un ministre polygame”, avait-il déclaré en mai 2017, sur les ondes de MFM Radio

LIRE AUSSI: