ALGÉRIE
23/12/2015 01h:38 CET | Actualisé 23/12/2015 01h:40 CET

France: Yassin Salhi, l'homme qui avait décapité son patron, s'est suicidé en prison

AFP

Yassin Salhi, l'homme qui avait décapité son patron à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 26 juin, s'est donné la mort, ce mardi soir dans sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis dans l'Essonne en France. C'est aux environs de 21 heures que les gardiens ont découvert son suicide. Il était placé dans un quartier d'isolement.

Yassin Salhi, s'était attaqué à l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier, à une trentaine de kilomètres de Lyon qu'il avait tenté de faire exploser en ouvrant des bonbonnes de gaz et d'acétone.

Alertés par une première explosion, les pompiers présents sur ce site classé Seveso avaient pu intervenir très rapidement et neutraliser le terroriste. Mais peu après ils découvraient, allongé au sol près du véhicule avec lequel Salhi s'était introduit dans l'usine, un homme décapité, sa tête accrochée au grillage.

L'homme décapité n'était autre que l'employeur du meurtrier. Arrivé au volant de la camionnette de son employeur, ce dernier était connu par les employés du site où il effectuait régulièrement des livraisons.

Père de famille âgé de 35 ans au casier judiciaire vierge, originaire de Pontarlier (Doubs), Yassin Salhi avait été interpellé sur les lieux mêmes.

Il avait été mis en examen notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, enlèvement et séquestration en vue de préparer un assassinat, destruction ou dégradation et violences volontaires.

Selon l'administration pénitentiaire, il n'avait pas été repéré comme suicidaire.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.