ALGÉRIE
31/07/2018 09h:47 CET

Wilayas du sud: L’aménagement des horaires de travail évalué fin août

La décision d’aménagement des horaires de travail a été prise comme première expérience dans ces régions du pays.

serts via Getty Images

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali a indiqué, lundi à Boumerdes, qu’il sera procédé, fin août prochain, à l’évaluation de la décision d’aménagement des horaires de travail pour les wilayas du sud (6h00-13h00), prise récemment suite à la vague de chaleur que connaissent ces régions.

Si nous remarquons des effets bénéfiques de cette mesure qui touche 10 wilayas du grand sud, les textes de loi seront modifiés et adaptés pour que ladite mesure devienne permanente à partir de l’année prochaine, a précisé le ministre lors d’une conférence de presse en marge de la cérémonie de distribution de 309 logements, à Zemmouri ( l’est de Boumerdès) dans le cadre du programme du Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS).

La décision d’aménagement des horaires de travail qui entrera en vigueur à compter du 1er août prochain, et qui est appliquée dans certains pays souffrant de fortes chaleurs, a été prise comme première expérience dans ces régions du pays, a ajouté le ministre, indiquant qu’il sera procédé au suivi de cette mesure et de son effet sur le service public et les intérêts de citoyens. Pour M. Zemmali, cette décision intervient après “la mauvaise performance remarquée sur le plan économique durant cette période de la journée dans ces régions du pays où le travailleur ne peut accomplir ses obligations en raison de la vague de chaleur”, ce qui entraine une surconsommation de l’électricité pour la climatisation sans avoir pour autant une rentabilité notable.

Il s’agit, en fait, du même facteur remarqué par les services de Sonelgaz qui ont estimé que le taux de consommation de l’électricité, entre 13h00 et 16h00, s’élève fortement dans ces régions. Par ailleurs, M. Zemmali a rassuré les citoyens qui attendent, depuis 2005, la réception de leurs logements dans le cadre des programmes du FNPOS, que ces logements sont prêts et ne manquent que les travaux d’aménagement extérieur dont la finalisation est prévue prochainement et la remise des clés avant la fin de l’année courante.

Le ministre a précisé, à ce propos, que les travaux de réalisation des opérations de réhabilitation des logements cités dans ce type, “sont en cours et seront achevés avant la fin de l’année pour être suivie directement par l’opération de remise des clés aux concernés”. Répondant aux questions des journalistes sur la crise financière, M. Zemali a affirmé que l’État poursuivra la réalisation des logements dans les différents types, en dépit de la situation financière à laquelle est confrontée le pays. Le peuple algérien observe, au quotidien, les réalisations dans ce domaine, a lancé le ministre.

Après avoir affirmé que le Gouvernement poursuit la réalisation des logements jusqu’à l’éradication de la crise dans ce domaine, le ministre a salué dans ce cadre, l’opération de distribution de plus de 100.000 unités de logement, à l’occasion de la Nuit du Destin Leilat el Kadr (Nuit du destin) de Ramadhan écoulé et de la fête de l’Indépendance nationale du 5 Juillet, outre les opérations de distribution d’autres logements dont la préparation est en cours et qui seront livrés prochainement à leurs futurs bénéficiaires.

D’autre part et concernant les modes de financements de la création des petites entreprises dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ), M. Mourad Zemali a précisé qu’un nouveau mode de financement a été adopté et consiste en “l’auto-financement”, d’autant plus que ce mode permet aux jeunes concernés qui disposent de ressources financières de financer leurs projets sans recourir aux crédits de la banque et de l’ANSEJ.

«Nous assurerons aux jeunes concernés, dans ce cadre, l’accompagnement et l’assistance auprès des organismes concernés en vue de leur permettre de créer leurs entreprises, en plus de les aider à bénéficier des exonérations fiscales directes et indirectes, avant et après la création de l’entreprise. »