MAROC
31/12/2018 14h:42 CET | Actualisé 31/12/2018 14h:42 CET

Vous devrez bientôt payer pour entrer à Venise

Le budget italien, adopté samedi soir, instaure une nouvelle taxe.

Le HuffPost

TOURISME - Les visiteurs désirant se rendre à Venise devront s’acquitter d’une nouvelle taxe, comme l’a relevé Euronews, ce dimanche 30 décembre. Dans les faits, cette mesure a été approuvée dans le cadre du budget italien pour l’année 2019, voté par les députés samedi soir.

Cette nouvelle contribution est comprise entre 2,5 et 5 euros, un montant bien supérieur à celui de la taxe de séjour en vigueur dans la ville italienne et jusqu’à présent fixé à 1,5 euro par nuit. Elle pourrait même atteindre dix euros en haute saison, peut-on lire dans La Repubblica. Dans les faits, ce tribut sera payé en plus du prix du transport utilisé pour arriver à Venise.

Dans un tweet publié ce dimanche, le maire de Venise s’est voulu rassurant: “Nous examinerons une réglementation équilibrée qui protège ceux qui vivent, étudient et travaillent sur notre territoire”.

 Ce droit de passage pourrait ainsi permettre de récupérer 50 millions d’euros par an, contre 30 millions d’euros actuellement, selon les estimations. La ville italienne accueille, en moyenne, près de 30 millions de visiteurs annuels. La création de cette taxe peut également être perçue comme un moyen de limiter le tourisme de masse dont souffre Venise.