MAROC
12/03/2019 17h:32 CET

Vol Casablanca-Madrid: Une femme transportait des animaux morts dans sa valise

4 porcs-épics et une espèce protégée.

photomaru via Getty Images
Cachés dans ses bagages, 4 porcs-épics morts./Photo d'illustration.

TRAFIC - L’aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas a été le théâtre d’un trafic spécial la semaine dernière. D’après l’agence de presse espagnole EFE, la Guardia Civil a arrêté “une femme de 35 ans qui transportait cinq animaux morts dans sa valise: quatre porcs-épics et un pangolin, le seul mammifère à écailles de la planète et une espèce protégée qui est en danger d’extinction”.

Les autorités ont fait la découverte après un contrôle aléatoire des bagages des passagers d’un vol en provenance de Casablanca. “Parmi les passagers qui devaient montrer leurs bagages se trouvait la détenue, originaire de Guinée équatoriale, à qui il avait été demandé de faire passer sa valise par l’un des scanners de contrôle”, rapporte l’agence de presse. Voyant une forme suspecte, les autorités décident d’ouvrir la valise et tombent sur 5 animaux morts ”cachés parmi les vêtements de la passagère, sans aucune documentation”. 

2630ben via Getty Images
Le pangolin est inscrit à la Convention internationale sur la protection des espèces menacées d’extinction (CITES).

Les porcs-épics ne sont pas en voie d’extinction mais le cinquième animal découvert, le pangolin, est inscrit à la Convention internationale sur la protection des espèces menacées d’extinction (CITES).

D’après la Guardia Civil, qui assure tomber sur le trafic de cette espèce pour la première fois, la femme aurait pu vouloir le transporter pour le manger “car dans certains pays, la viande de pangolin est considérée comme exquise”. Après avoir été arrêtée pour “trafic illégal d’espèces protégées”, la femme a en tout cas été libérée.