LES BLOGS
15/08/2018 16h:37 CET | Actualisé 15/08/2018 16h:37 CET

Voile: Pas nos petites filles!

"On n’a pas le droit de voler leur enfance à ces petites filles en les empêchant de vivre l’insouciance de leur jeunesse."

Raquel Maria Carbonell Pagola via Getty Images

SOCIÉTÉ - Le voile fait encore parler de lui à travers une publicité pour une marque d’habillement pour les enfants montrant une petite fille voilée. Cette nouvelle polémique intervient après la campagne machiste “sois un homme” (et voile ta femme, pour ceux qui n’ont pas suivi) au Maroc et le retour des burkinis et des prières sauvages sur les plages, avec l’intention manifeste de s’approprier cet espace public et d’en exclure toute personne non désireuse de suivre ce dress code. Bref, c’est la goutte d’eau qui fait déborder non pas le vase, mais la mer!

Cette islamisation radicale rampante devient de plus en plus insupportable car c’est la seule qui est visible, active et revendicative, contrairement aux musulmans tolérants, qui pensent que la foi relève du domaine privé et que charge à chacun de régler l’addition le jour du jugement dernier. Eux sont les promoteurs de la liberté individuelle et du laisser vivre. Cette attitude permet à tout le monde d’essayer de passer au mieux cette vie terrestre selon ses propres convictions et ses moyens, et de tolérer toutes les pressions du quotidien.

Seulement voilà, ces musulmans tolérants le sont peut-être désormais un peu trop... Car en effet, de l’autre côté obscur de l’islam, la radicalité ne laisse aucune chance à l’individu. Surtout s’il n’est pas d’accord ou en adéquation avec les crédos qu’ils défendent. Leur compréhension de l’islam ne tolère aucun écart, aucune discussion. D’où leur viennent ces révélations et lois qu’ils veulent absolument nous imposer?

Voici la version de la rue: c’est le cousin qui connait un imam qui aurait dit et expliqué ceci, et c’est comme ça car il l’a entendu dans une vidéo de prêche d’un saint homme habitant dans les environs d’un lieu saint donc, tu dois faire ce que je te dis.

La version des “lettrés”, lorsqu’ils ont eu la chance de faire des études et de lire un peu, semble plus crédible mais aboutit pareillement à des certitudes qui ne supportent ni la contradiction, ni l’adaptabilité des commandements en fonction de l’évolution historique des mots et de leurs sens, ou tout simplement de l’évolution de la société humaine. Ils nous imposent leurs interprétations comme si, à l’instar du Prophète, ils avaient reçu la révélation du sens directement de Dieu. Voulez-vous discuter ou argumenter avec eux? Vous ne gagnerez que des insultes au mieux et, au pire, on vous traitera d’apostat avec ou sans menace de mort! 

Et voilà que cette masse, convaincue de son bon droit et de son combat, veut que le monde entier fasse comme elle. Je dis bien “fasse” et non “pense” car je ne suis pas sûre que la pensée soit autorisée par ces gens. Et ils investissent tous les endroits en vous demandant de ne pas les perturber. 

Que ce soit à travers les prières de rue débordant sur la chaussée où vous devez vous arrêter de circuler. Que ce soit sur les plages où vous êtes priés d’aller vous faire bronzer ailleurs. Ils exigent qu’on leur donne libre accès partout et que l’on respecte leurs rituels dans toutes les conditions. Quitte à abandonner son poste de travail cinq fois par jour dans le privé comme dans le public qui est bien, comme son nom l’indique, au service du public, si je ne m’abuse...

Ils veulent que l’on pratique la discrimination en ne mélangeant pas les hommes et les femmes dans les bus, les piscines, les salles de sport, les cafés… Jusqu’où iront-ils? Mais pardi, jusqu’à l’établissement de leur califat rêvé, avec application de la charia et tout le toutim. Leur paradis perdu tel qu’ils se l’imaginent du temps du Prophète sans savoir de quoi il retournait de la vie des gens simples, au-delà de ce qui peut être relaté dans le Livre. En méconnaissance totale de l’évolution de nos sociétés humaines, des idées et de la science depuis 1400 ans! 

Ces gens sont dangereux parce que vis-à-vis des États occidentaux, ils sont les seuls visibles et les seuls audibles. Cela entraîne l’amalgame entre les musulmans et les radicaux. Cela ne fait que le jeu de l’islamophobie et des partis nationalistes anti immigrés et anti “toutes les autres religions que la leur”. 

En ce cas, le vrai croyant, désireux de vivre en paix sa foi, se doit de réagir et ne plus se contenter d’un simple “nous ne sommes pas tous comme ça”. Il se doit de dénoncer publiquement ce qui n’est plus tolérable au nom d’une religion de paix. 

Ces gens sont également dangereux car ils n’hésitent pas à prendre les armes dans certains pays où le contexte est propice. Ces gens sont dangereux pour ma France où ils tentent d’imposer leur point de vue en utilisant les lois mêmes qui sont censées protéger tout un chacun en arguant que la liberté individuelle leur permet de vivre comme ils l’entendent, de prêcher ce qu’ils veulent, de faire du prosélytisme par tous les moyens. Ils arrivent même en France à rallier les défenseurs les plus extrêmes de la liberté qui ne voient pas le dessein sous-jacent et qui vous traitent de raciste, d’islamophobe ou de sioniste si vous osez être en contradiction!

Ils sont reçus à Bruxelles pour se plaindre au niveau européen des discriminations dont ils sont soi-disant victimes si tel ou tel pays émet une loi sécuritaire contre le niqab, ose refuser un emploi à une femme voilée ou interdit une école coranique non conforme aux enseignements habituellement donnés dans le pays. Ils arrivent même à expliquer leur liberté religieuse par leur définition de la laïcité!

Ces gens sont dangereux pour mon Maroc car ils profitent du fait que nous soyons un pays à majorité musulmane pour revendiquer leur islam sans réelle contradiction. Ils utilisent la pauvreté, les écarts économiques, le mécontentement des moins bien lotis et surtout la faiblesse de l’éducation pour noyauter la population et la gagner à leurs idées. 

Jusqu’à quand les laisserons-nous faire et quand nous réveillerons-nous? Faudra-t-il que l’on attende qu’ils soient si nombreux et si forts que même le gouvernement devra s’y plier? Avons-nous oublié l’exemple si récent et si proche de l’Algérie?

Et j’en reviens à la goutte d’eau. Le voile pour les petites filles. Je parle des petites filles non pubères et non accomplies intellectuellement. Je m’oppose vigoureusement à leur voilement au nom du droit des enfants à vivre une vie d’enfant. A s’épanouir physiquement comme intellectuellement. On n’a pas le droit de voler leur enfance à ces petites filles en les empêchant de vivre l’insouciance de leur jeunesse. Leur refuser de se baigner en maillot à la plage. Leur interdire de courir dans la rue en t-shirt lorsqu’il fait 40 degrés ou toutes les autres choses que les petites filles font normalement. 

Le prétexte que le mâle pervers verrait en elles des objets de désir sexuel est une aberration mentale justifiant le mariage des petites filles et le penchant pédophile de certains malades se cachant derrière leur barbe, leur gandoura et le dévoiement de l’esprit d’un livre saint pour un milliard de personnes. 

L’enfermement du corps de ces petites filles se doublera de l’enfermement intellectuel et, une fois adultes, elles ne pourront que reproduire les règles qu’on leur a imposées afin de grossir la communauté radicalisée jusqu’à la victoire finale. 

Avons-nous encore quelques notions de ce qu’est la liberté et la protection du plus faible pour protéger nos petites filles? Elles qui sont l’avenir de toute société et pour lesquelles nous avons, non pas une obligation morale, mais un devoir de protection, un devoir d’humanité. Quel citoyen, quel gouvernement, quel homme politique, quel dirigeant aura le courage d’assumer son devoir de protection de l’enfance? #SafiBaraka