MAROC
16/12/2018 19h:00 CET

Voici ce que l’on ressent quand on rencontre l’âme sœur

"Je me suis sentie comme chez moi dès l'instant où nous nous sommes rencontrés."

JGI/Tom Grill via Getty Images

VIE DE COUPLE - Souvent, les gens soupirent et lèvent les yeux au ciel quand on leur parle du concept d’âmes sœurs. C’est compréhensible: l’idée qu’une seule personne est faite pour nous dans le monde entier semble tirée par les cheveux.

Mais tous ceux qui croient aux âmes sœurs ne voient pas les choses ainsi. Une âme sœur peut être un partenaire ou même un ami, un parent ou un professeur avec qui l’on entretient un lien profond, puissant et souvent instantané. On peut rencontrer plusieurs âmes sœurs au cours de sa vie.

Une autre idée reçue est que les relations entre âmes sœurs sont toujours très simples, alors qu’elles sont parfois mouvementées. Mais même les moments difficiles sont porteurs de leçons importantes et aident les deux personnes à évoluer.

“L’âme sœur est votre meilleur professeur: celui qui vous met au défi, vous fait tourner chèvre, attise vos passions les plus profondes et appuie là où ça fait mal, explique Kailen Rosenberg, agente matrimoniale. L’âme sœur est celle qui vous pousse à vous interroger sur votre propre valeur, ce que vous voulez — et, surtout, ce que vous ne voulez pas — en amour.”

Alors, que ressent-on sur le plan physique, émotionnel et spirituel quand on rencontre l’âme sœur? Nous avons demandé à des femmes qui l’on déjà vécu de nous décrire leur expérience.

On ressent une profonde sensation de calme et de paix intérieure 

“Quand j’ai rencontré Randy, j’ai tout de suite eu l’impression que tout allait pour le mieux. Ce n’était pas un tourbillon d’émotions ou une réaction physique, mais plutôt une profonde sensation de calme et de paix intérieure. Comme ce que l’on ressent quand on rentre à la maison après un long voyage épuisant et qu’on se sent enfin chez soi.

C’est réconfortant, apaisant, agréable et on se dit simplement à quel point on est heureux d’être là. Je crois que ça résume bien ce que j’ai éprouvé dès l’instant où nous nous sommes rencontrés. C’est pour ça que je me sens à l’aise et en sécurité où que nous allions, du moment que nous sommes ensemble. Je me sens toujours chez moi avec lui.” ― Ashley Durham

On n’arrive pas imaginer à quoi ressemblait notre vie avant cette rencontre

“Quand j’ai rencontré mon âme sœur, cela s’est fait de façon naturelle. Comme une maison dont on achève la construction ou la dernière pièce d’un puzzle. J’en étais presque à me demander comment j’avais pu vivre sans lui.” ― Alyson G.

On a le sentiment de connaître cette personne depuis très longtemps

“Je suis très angoissée de nature, et j’ai du mal à engager la conversation avec des inconnus mais, quand mon âme sœur s’est présentée à la fac, je ne me suis pas du tout sentie nerveuse. J’ai tout de suite été en confiance quand il m’a serré la main.

Je me sentais en sécurité quand il marchait à côté de moi en me posant des questions. J’avais l’impression de pouvoir lui parler de tout ce qui me passait par la tête. Même si nous nous connaissions à peine, j’étais plus à l’aise avec lui qu’avec certains amis ou membres de ma famille que j’avais toujours connus. Notre connexion a été instantanée. Cela s’est fait tout naturellement.” ― Holly Riordan

On sent au plus profond de soi que c’est la bonne personne

“Quand j’ai rencontré mon mari, j’ai enfin compris de quoi parlaient les chansons d’amour. J’ai ressenti un profond sentiment d’amour et de connexion, comme si mon cœur s’ouvrait comme jamais auparavant, à l’âge de 35 ans.

Deux semaines après notre rencontre, quelque chose nous poussait déjà à vouloir créer une nouvelle vie et, une semaine plus tard, nous avons choisi de concevoir un enfant. Je suis tombée enceinte après un mois de relation, par choix. Chaque étape semblait être la bonne chose à faire, intuitivement et spirituellement, et nous avons maintenant une fille merveilleuse.

Cependant, ce lien indéniable entre nous a évolué, il est devenu moins romantique et plus ancré dans la réalité. Je crois que les âmes sœurs nous poussent à grandir comme nous ne l’avons jamais fait: parfois, c’est en nous donnant de l’amour; d’autres fois, en nous obligeant à relever des défis. Notre relation nous a offert les deux et, aujourd’hui, la plus grande preuve d’amour que nous puissions nous donner l’un à l’autre, c’est de nous laisser une totale liberté. Et, ça aussi, c’est formidable.” ― Judy Tsuei

On a l’impression de pouvoir venir à bout de tous les obstacles

“Personne ne s’attend à trouver l’âme sœur en Troisième, mais c’est ce qui m’est arrivé. À 14 ans, j’ai rencontré un garçon qui est devenu mon meilleur ami puis mon âme sœur. Avoir un tel lien avec une autre personne aussi jeune a été incroyablement intense. J’étais totalement amoureuse de ce garçon exceptionnel qui est devenu l’homme le plus merveilleux que je connaisse.

Quand il me prend la main, je peux survivre aux pires souffrances et continuer à trouver le monde magnifique, parce que je le vois à travers ses yeux. Il est ma lumière dans les ténèbres, ma source de chaleur dans le froid, l’amour et le désir qui brûlent dans ma poitrine même quand la vie est compliquée.

Mes sentiments pour lui ne faiblissent jamais, ils ne font que se renforcer. Nous sommes mariés depuis maintenant 18 ans mais, d’une certaine façon, nous n’avons jamais cessé d’être ces deux enfants. Devenir adulte est difficile, même à 37 ans, mais c’est beaucoup plus amusant quand on a son âme sœur à ses côtés pour toujours.” ― Jenelle M.

Ces sentiments sont intenses et embrasent tout notre être

“Ma rencontre avec l’âme sœur a été une révélation. Avant, je pensais que toutes les relations amoureuses impliquaient de changer pour mieux s’accorder à l’autre. Et puis j’ai rencontré l’âme sœur et je me suis rendu compte que ce que j’appelais de l’amour équivalait à qualifier d’océan une simple flaque. Il y a différentes sortes et différents degrés d’amour. Celui que nous partageons embrase notre âme tout entière. Avec ce genre d’amour, les compromis n’ont pas lieu d’être. On est naturellement le partenaire idéal pour l’autre.” ― Jenica Wynne

On sent instinctivement que cette relation est une bonne chose

“Avant, je pensais que l’âme sœur était la personne qui m’était ‘destinée’, selon des critères incluant une intense connexion émotionnelle ou une parfaite alchimie sexuelle. J’ai fréquenté quelqu’un pendant près de dix ans, en pointillé, et je le considérais en ces termes. Nous ne pouvions pas construire un avenir ensemble mais nos chemins ne cessaient de se croiser.

Nous n’avons jamais cessé de nous aimer mais nous étions d’accord sur le fait que l’amour ne suffisait pas. A cause de notre histoire commune, j’étais persuadée que nous finirions par nous retrouver pour de bon. Ce n’est jamais arrivé: il est décédé il y a deux ans.

Mais maintenant qu’il n’est plus là, et à mesure que j’avance dans mon processus de deuil, je prends conscience de nouvelles choses. En allant de l’avant avec un nouveau partenaire, j’apprends à redéfinir cette notion d’âme sœur. Je n’y crois plus comme une chose qui bouleverserait mes sens ou réveillerait cette part de moi qui croit en l’impossible.

Ma grand-mère, qui est veuve, m’a récemment fait part de son expérience, en m’expliquant que son amour pour son mari se mesurait à la sensation de bien-être qu’elle ressentait quand il était à la maison. Je suis convaincue que l’amour, c’est cette sensation-là.” ― Sarah Ann LaFleur

On se sent en sécurité avec l’autre

“J’ai eu l’impression qu’un champ magnétique invisible nous poussait l’un vers l’autre. Cela n’a pas été le coup de foudre, nous sommes d’abord devenus amis, mais nous voulions passer beaucoup de temps ensemble. Tout était fluide entre nous, nous nous entendions merveilleusement bien et je me sentais tout à fait en sécurité et à l’aise en sa présence. Nous sommes sortis ensemble au bout d’un mois, et une semaine après être tombée amoureuse, j’ai su que j’allais passer le reste de ma vie avec lui.” ― Amanda Oleander

Cette attirance profonde va bien au-delà du physique

“La première fois que j’ai vu mon âme sœur, je n’ai pas été tout de suite attirée physiquement. Non pas parce que cet homme n’était pas beau, mais parce qu’il n’était pas mon ‘genre’. Mais mon instinct m’a poussée à explorer cette connexion. Lors de notre premier rendez-vous, j’ai eu l’impression de le connaître depuis toujours: nos énergies se mêlaient sans effort, comme si nous étions de très vieux amis.

Quand il est parti, je me souviens de m’être demandée si je le reconnaîtrais la prochaine fois que je le verrais, parce que je ne me rappelais pas à quoi il ressemblait. Ce qui m’attirait, c’était son essence et non sa présence physique. Nous étions liés sur le plan spirituel, bien au-delà du corporel, comme si notre relation existait aussi dans une autre dimension.” ― Christy Jacobs

Les témoignages ont été légèrement reformulés par souci de clarté et de longueur.

Cet article, publié sur le HuffPost américain, a été traduit par Iris Le Guinio pour Fast ForWord.