ALGÉRIE
13/01/2019 17h:43 CET

Violences dans les stades: 80 cas enregistrés durant la phase aller de la saison footballistique

Archives

Quatre-vingts (80) cas de violence ont été enregistrés dans les stades de football durant la phase aller de l’actuelle saison, a annoncé dimanche à Alger, le directeur de la Sureté publique, le contrôleur de police Aïssa Naïli. 

“L’objectif à travers l’organisation de cette journée est de révéler les actes et les causes de certaines affaires enregistrées durant la phase aller de la saison sportive en cours. Nous avons enregistré 80 cas de violence seulement durant la phase aller, engendrant 316 blessés dont 215 dans les rangs de la police”, a déclaré Aïssa Naïli lors d’une conférence de presse animée au siège de la Direction de la sûreté publique à Mohammadia. 

Selon les statistiques de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ces actes de violence ont été enregistrés à l’occasion des  rencontres de Ligue 1 de football (28 cas), Ligue 2 (8), division amateur (13), Coupe d’Algérie et rencontres internationales (12) ainsi que 19 cas signalés dans les paliers inférieurs (régionaux et de wilaya).

Concernant le nombre de personnes interpelées à l’issue de ces actes de violence, les services de l’ordre ont arreté 726 personnes dont 82 mineurs, alors que 198 individus ont été présentés devant la justice.

“Les actes de violence ont engendré une situation de malaise et porté atteinte à l’ordre public dans certains cas ainsi que la destruction de biens publics et privés. Nous avons également enregistré 65 véhicules endommagés dont 52 appartenant aux services de la Sureté nationale. 

Au total, 210.207 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité de 927 rencontres dans le cadre des championnats de Ligues 1 et 2 ainsi que les matches de division amateur, Coupe d’Algérie et rencontres internationales ayant connu la présence de 2.218.502 supporters”, a-t-il précisé.

Le controleur de police a appelé les supporters dans tous les stades au niveau national à faire preuve de fair-play, assurant que ses services continueront à accompagner les clubs dans la gestion des rencontres, conformément aux articles de la Constitution en matière de protection des citoyens et biens publics ainsi que le respect strict des lois de la République.