MAROC
26/12/2018 15h:52 CET

Vingt ans de prison pour la femme qui a tué son violeur présumé à Fès

L'affaire avait divisé l'opinion publique en juillet dernier.

DR

JUSTICE - La vidéo avait fait le tour des réseau sociaux en juillet dernier. On y voyait une femme admettre calmement son crime, face à la caméra, alors qu’elle venait tout juste de poignarder un homme qu’elle accusait de viol. Si l’affaire avait divisé l’opinion publique, entre ceux qui s’opposaient à ce genre de violence et ceux qui soutenaient la femme qui se serait ainsi fait justice, la justice, de son côté, a rendu son verdict. La cour d’appel de Fès l’a ainsi condamnée à 20 ans de prison, ce mardi, nous confirme un avocat sur place. 

“S’il y avait une justice, je n’aurais pas fait ça. Il est rentré dans ma maison il m’a violée. J’ai tous les papiers de la plainte que j’ai déposée, j’ai tout, mais rien n’a été fait”, avait-elle déclaré en répondant aux nombreuses questions des personnes autour d’elle.

“Comme il m’a blessée au coeur, moi aussi je l’ai blessé au coeur”, avait ajouté la femme qui ne semblait avoir aucun regret. À Fès, les habitants du quartier dressaient le portrait d’un jeune homme “sérieux et très gentil”, qui préparait, alors, sa fête de mariage. Pour de nombreuses personnes, le crime était un acte motivé par la jalousie.

Le meurtre s’était déroulé en plein jour dans le quartier populaire de Hay Lemsella, à Fès. La foule s’était réunie autour du corps sanglant du jeune homme prénommé, Fayçal. La jeune femme, quant à elle, se tenait à quelques mètres de la victime qui aurait reçu un coup de couteau dans le torse.

Les autorités s’étaient empressées d’intervenir pour arrêter la femme. Les services de secours n’ont quant à eux pas pu sauver le jeune homme, décédé en cours de route avant d’arriver au CHU Hassan II de Fès. Son corps avait ensuite été transféré à la morgue de l’hôpital régional Ghassani pour autopsie.