ALGÉRIE
15/04/2018 17h:49 CET

Vidéo: Les snipers israéliens filment les Palestiniens qu’ils abattent

Une vidéo très difficile à regarder. Pas seulement parce qu’elle montre un homme au moment où il se fait abattre, mais aussi à cause de la voix des tueurs.

C’est une vidéo qui a été vraisemblablement filmée avec la caméra d’une paire de jumelles ou du viseur de fusil d’un soldat israélien et qui montre un jeune Palestinien au moment où il est ciblé par un sniper.

On a donc un point de vue unique: celui du tueur.

On voit les Palestiniens avec les yeux du sniper, à travers le viseur de son arme, on entend sa voix et celle d’autres soldats israéliens à ses côtés.

C’est une vidéo très difficile à regarder. Pas seulement à cause des images, parce qu’elle montre un jeune homme au moment où il se fait abattre, mais aussi à cause des voix des tueurs.

La jubilation dans la voix des snipers israéliens est odieuse, elle est insupportable.

C’est le quotidien israélien Haaretz qui a mis en ligne cette vidéo le 11 avril dernier obligeant l’armée israélienne à réagir.

Un communiqué a donc été publié le 13 avril par l’armée israélienne confirmant l’authenticité de la vidéo et affirmant que les images filmées ne sont pas des images des récentes manifestations pour le droit au retour mais de manifestations qui ont eu lieu à Gaza plus tôt, le 22 décembre 2017, pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël.

Les Palestiniens ne sont pas très loin, ils semblent à peine à quelques mètres, par delà une cloture en métal. Ils sont trois, l’un d’entre eux s’accroupit et un autre s’éloigne.

Le jeune Palestinien débout ne fait rien de menaçant. On entend le souffle de la respiration du sniper et soudain la déflagration. Le Palestinien tombe à terre et les “wow” des Israéliens fusent. Ils hurlent de joie. Ils crient: “fils de pute”.

De l’autre côté, on voit des dizaines d’hommes accourir de tous les côtés vers celui qui est à terre, très vite montent les hululements des sirènes, parmi les Palestiniens on entend les cris et les sanglots de ceux qui volent au secours de celui est tombé.

Les Palestiniens ne sont pas si loin mais ils semblent appartenir à un autre univers. Par-delà un brouillard immoral et inhumain, les soldats israéliens les regardent au départ dans la jubilation et les wows (“superbe video” est complimenté le tueur). On les entend rire. Ils pensent l’avoir touché à la tête. Petit à petit ils plongent dans le silence. Puis ils ne crient plus, ils se mettent à chuchoter pour se parler, comme des enfants qui ont peur d’être réprimandés.

Et puis, la conclusion est dite dans une voix claire et haineuse:

“Take that you son of bitches” (Prenez-ça, fils de putes).

Le ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman a commenté la vidéo sur Twitter: “Le sniper de Gaza mérite une décoration, c’est le caméraman qui mérite un blâme”. 

La victime du sniper s’appelle Tamer Abu Daqqa, il a vingt-huit ans, il a été blessé à la jambe. Mais ce jour-là, lors de cette même matinée, deux Palestiniens sont tombés et ils ne se relèveront plus.