ALGÉRIE
24/07/2018 14h:51 CET

Vidéo: Des travailleurs chinois dénoncent des retards de salaire et font appel à...Bouteflika

Des travailleurs de la société de construction chinoise GAEA ont organisé lundi 23 juillet un rassemblement à Oran pour dénoncer des retards de salaire, agitant des drapeaux de l’Algérie et appelant à l’intervention du...président de la République.

Sur les images rapportées par la chaîne de télévision El Djazairia One, on voit des ouvriers rassemblés sur le trottoir d’un chantier. “Belazzoug, payez-nous nos salaires, payez-nous nos dus!”, peut-on lire sur une banderole appelant le groupe privé Belazzoug à rembourser ces dettes.

Les images montrent également les ouvriers scander “Bouteflika!” plusieurs fois. 

Selon le quotidien Liberté, le société chinoise GAEA, basée à Cheraga à Alger, réclame 240 millions de dinars au promoteur algérien, pour la réalisation de deux tours de logements, un hôtel et des villas.

“Cela fait plus d’une année que l’entreprise réclame son dû. Aujourd’hui, le dossier est entre les mains de la justice”, a déclaré au journal un responsable de GAEA.

La même source a affirmé que le promoteur Chaabane Belazzoug a détruit la base de vie des employés avec tout ce qui s’y trouvait comme affaires personnelles. 

 ”(Il) a agressé notre interprète et payé des Subsahariens pour s’attaquer à nos travailleurs, dont un a dû se faire recoudre la tête”, a-t-il ajouté.

Liberté a par ailleurs indiqué que le mouvement de protestation des travailleurs chinois dure depuis le 22 juillet.