MAROC
23/03/2016 08h:15 CET | Actualisé 23/03/2016 08h:15 CET

Qui sont les victimes des attentats de Bruxelles

Reuters
Dans l'aéroport de Bruxelles peu après l'explosion le 22 mars 2016

ATTENTATS DE BRUXELLES – Au lendemain du double attentat qui a touché Bruxelles dans le métro et à l'aéroport, l'heure est désormais à l'identification des victimes, plus d'une trentaine de morts et près de 200 blessés.

Une Marocaine a été tuée et quatre autres Marocains ont été blessés, dont deux grièvement, a rapporté la MAP. La femme est décédée dans l'explosion du métro, tandis que les quatre autres Marocains ont été blessés à l'aéroport. a indiqué l'agence citant des sources diplomatiques marocaines à Bruxelles qui évoquent un bilan provisoire.

Si les secours n'ont pour le moment recensé aucun Français parmi les tués, Manuel Valls, qui a confirmé mercredi sur Europe 1 que ces attentats avaient fait huit blessés français, a confié avoir "beaucoup d'inquiétude" pour l'un d'entre eux.

"Je suis prudent (sur le bilan), le Quai d'Orsay, à travers sa cellule, suit ça très attentivement", a expliqué le Premier ministre. "Il y a huit Français qui sont blessés, deux gravement et nous avons pour l'un d'entre eux beaucoup d'inquiétude", a précisé Manuel Valls, qui se rendra à Bruxelles dans la journée.

Une citoyenne péruvienne est aussi décédée, selon le ministère péruvien des Affaires étrangères. "Le gouvernement du Pérou a le regret d'annoncer le décès de notre compatriote Adelma Marina Tapia Ruiz, victime de l'attentat survenu à l'aéroport international de Bruxelles", selon un communiqué.

Adelma Tapia Ruiz, qui vivait à Bruxelles depuis six ans, se trouvait dans une des salles de l'aéroport de Zaventem où ont eu lieu les explosions. "Elle était accompagnée de son époux et de ses deux filles, dont l'une a été blessée par les débris", a déclaré à la presse à Lima le frère de la victime, Fernando Tapia.

Un Américain présent lors des attentats de Boston, Paris et Bruxelles

Parmi les blessés cette fois, plusieurs Américains, dont trois missionnaires mormons et un employé de l'armée de l'Air, ont été identifiés lors de l'attentat à l'aéroport de Bruxelles, l'un des missionnaires ayant déjà échappé aux attentats de Boston et Paris:

Les trois mormons, qui étaient en mission en France, ont été gravement blessés mais leurs jours ne sont pas en danger. Ils accompagnaient à l'aéroport une consoeur française se rendant en mission en Ohio.

Fanny Rachel Clain, 20 ans, avait déjà passé les contrôles de sécurité quand l'une des deux explosions a retenti dans l'aéroport de Zaventem, a expliqué dans un communiqué l'église mormone, dont le siège est dans l'Utah. "Le président de la mission (mormone) française Frédéric Babin a signalé que trois des missionnaires" américains --identifiés comme Richard Norby, 66 ans, Joseph Empey, 20 ans et Mason Wells, 19 ans-- "se trouvaient à proximité de l'explosion et ont été hospitalisés".

Selon plusieurs médias américains, par un cruel jeu du hasard, Mason Wells était également présent lors des attentats de Boston en 2013, qui ont fait trois morts et de nombreux blessés. La chaîne de télévision NBC News, citant la famille Wells, a affirmé qu'il se trouvait également à Paris en novembre lors de la série d'attentats qui a fait 130 morts.

Parallèlement, l'US Air Force a affirmé qu'un de ses membres participant au Commandement des forces inter-armées de Brussum, aux Pays-Bas, avait été blessé.

Par ailleurs, deux policiers belges ont été hospitalisés, l'un blessé grièvement blessé, l'autre légèrement. "Quatre autres policiers fédéraux ont également été légèrement blessés sans que leur état ne nécessite une hospitalisation", a indiqué à l'agence Belga Stéphane Deldicque, secrétaire général CSC Police. Du côté de Brussels Airlines, quatre employés ont aussi été blessés.

LIRE AUSSI: