ALGÉRIE
15/09/2019 16h:22 CET

Vendredi 30: 22 manifestants placés en détention provisoire

Getty Editorial

22 manifestants, interpellés lors du 30e vendredi, le 13 septembre 2019 à Alger, ont été placés en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’Hamed pour “incitation à attroupement”, “incitation à attroupement sur les réseaux sociaux” et “atteinte à la sécurité de l’Etat”, selon le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

Une autre manifestante a été placée en liberté provisoire pour “outrage à corps constitué”. Selon plusieurs témoignages, elle “a essayé d’intervenir lorsque son frère a été interpellé. 

Trois des quatre manifestants placés sous mandat de dépôt sont des militants du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD). Il s’agit de Sami Abbas, Khiredine Medjani et Bachir Arhab. 

Un ex-militant de l’ex-FIS figure également dans cette liste.