MAROC
15/11/2018 18h:37 CET

Vague de froid: Un programme de santé cible les zones les plus touchées

28 provinces prioritaires dans 7 régions.

Ministère de la Santé

SANTÉ - C’est avec enthousiasme que le ministre de la Santé Anass Doukkali a dévoilé, ce jeudi, les mesures de son département en faveur des régions les plus touchées par la vague de froid. Entouré de son équipe, il a donné le coup d’envoi du programme “Riâya” (Protection) au titre de l’année 2018-2019 et qui se poursuivra jusqu’au 30 mars.

Arrivé à sa 3ème édition, ce programme se veut plus efficace en déployant plus de moyens dans 28 provinces, à commencer par Ifrane et plus précisément sa commune rurale Dait Aoua, indique le ministre lors d’une conférence de presse tenue ce 15 novembre. Réparties sur les 7 régions, les provinces cibles comptent, entre autres, Jerada, Boulemane, Taza, Beni Mellal,Tata, El Haouz et El Hoceïma. 

Cette année, un budget exceptionnel de 5 millions de dirhams sera mobilisé par les services centraux du ministère pour ce qui est des médicaments et produits médicaux. “C’est un budget supplémentaire à celui de l’équipement”, tient à préciser Doukkali. Et d’ajouter qu’une mesure similaire permettra de consacrer une enveloppe de 800.000 dirhams à la couverture des besoins en carburant et entretien des unités mobiles.  

Quant aux moyens humains, le ministère compte sur 2.478 professionnels de santé composés de médecins, pharmaciens, infirmiers, techniciens et administrateurs pour mener à bien “Riâya”. Ils auront pour mission de mener 163 caravanes médicales spécialisées et effectuer 4.248 visites de terrain par la voie d’unités médicales mobiles. Le but étant de garantir l’accès aux soins en priorité aux habitants des zones qui enregistrent des vagues de froid et des chutes de neige importantes durant cette période. Le personnel de santé est appelé à assurer leur prise en charge comme il se doit dans les zones cibles qui comptent 360 centres de santé.

Le programme s’articule ainsi autour d’un renforcement des services de santé primaires et de la mise en place d’autres services de proximité en allant vers les habitants. “Un système de coordination entre les unités médicales mobiles, les caravanes médicales et les services d’urgences provincial sera mis en place avec  recours au transport par hélicoptère en cas de besoin”, souligne Doukkali. 

Sur la liste des équipements, le ministre cite 19 laboratoires d’analyses mobiles, 25 fauteuils dentaires, 17 baromètres ophtalmologiques et 95 unités de radiologies mobiles. Concernant les véhicules, la liste compte 155 unités médicales mobiles, 316 ambulances et 4 hélicoptères (en cas de besoin). “Les aléas climatiques ne permettent pas toujours de l’utiliser”, signale le ministre qui compte sur le soutien de ses partenaires privés, institutionnels et la société civile pour réussir ce programme. 

Il y a deux semaines, la vague de froid a emporté un jeune homme de 30 ans à Taza (ville cible). Hamid Baali était sorti le 26 octobre du douar Tanchrarate (commune rurale de Bouiblabe à Tahla) où il habitait pour chercher son troupeau de mouton à Jbel Bouiblane. Il n’a été retrouvé qu’une semaine plus tard enseveli sous la neige. Baali n’était pas la première victime du genre, mais son image, qui avait fait le tour des réseaux sociaux, a fait de lui “le martyre du gagne pain”.