TUNISIE
30/07/2018 14h:40 CET | Actualisé 30/07/2018 16h:50 CET

Utopies Visuelles: L'art à la rencontre de la rue

Sous les UV*, ne craignez plus les coups de soleil !

Facebook/Lost In Tunis

Qui dit Sousse, dit plage et mer. Mais ce n’est pas tout. La perle du Sahel, connue pour ses plages dorées, ses restaurants gastronomiques et ses hôtels de luxe, cache d’autres potentiels plus palpitants.

Afin de briser avec ces clichés et mettre la lumière sur l’autre facette de la ville, la galerie d’art ElBirou et l’artiste plasticien Wissem El Abed, ont eu la brillante idée d’organiser un évènement artistique: “Les Utopies Visuelles.” Aux initiales ensoleillées, ce dernier veut bousculer les codes et les idées reçues des visiteurs tunisiens et étrangers et créer une nouvelle dynamique pour la station balnéaire, frappée de plein fouet par le terrorisme. 

“Ce sont des rayons artistiques auxquels on peut s’exposer sans modération et sans risque d’excès contrairement aux UV ‘Ultra Violet’ ”. confie Karim Sghaier, le fondateur d’ElBirou, au HuffPost Tunisie.

Créé depuis 2015, ElBirou, cet ancien dépôt de laine en plein coeur de Sousse, veut promouvoir l’art et la culture dans la région. En effet, innover, exposer et transmettre le goût sont les maitres-mots du fondateur. Une réelle volonté qui s’affiche, notamment, à travers les multiples expositions et événements culturels organisés tout au long de l’année. “40 expositions ont été organisées jusque-là” précise-t-il. Certes, c’est un rythme assez élevé qu’ElBirou a voulu préserver en repoussant ses limites vers un nouveau concept, hors les murs. 

“C’est ainsi, en surfant sur cette dynamique, que le projet ‘Les Utopies Visuelles’ a eu lieu du 5 au 22 Juillet à Sousse”, explique Karim Sghaier, reconverti depuis quelques années dans le monde de la culture.

C’est avec la participation d’artistes nationaux et internationaux confirmés que la ville d’Hadrumète a été durant une quinzaine de jours un musée à ciel ouvert. Des performances insolites, des expositions créatives, des peintures murales captivantes... tout a été façonné pour mettre en relief cette alchimie réussie entre l’art, la culture et le tourisme.

De la médina à la plage de Boujaafar en passant par le musée archéologique de la ville, la zone industrielle et quelques quartiers populaires, les oeuvres “des Utopies Visuelles” ont capté les regards curieux et donner des couleurs à la ville.

Parmi les projets artistiques qui ont marqué cette première édition figure celui de l’artiste chilien Edgar Endress. Ce dernier a mené une démarche assez originale en impliquant les jeunes et les habitants de Sousse pour la réalisation de ses oeuvres. En effet, avec l’aide d’une douzaine de stagiaires, principalement de l’école des Beaux-arts de Sousse, il a crée un projet artistique sous le nom “Passeport vers l’horizon” inspiré des répliques des jeunes de la ville, interrogés sur leur vision de l’avenir. “Passeport, la Harga, visa.. ce sont les mots les plus récurrents cités par les jeunes, et d’où vient le nom ‘Passeport vers l’horizon’ ”. poursuit Karim Sghaier.  

L’autre projet qui a conquis de nombreux admirateurs est celui de l’artiste palestinien Mondher Jawabreh. Son projet consiste à redonner des couleurs au quartier populaire “piccolo gabadgi”.

Muni de ses pinceaux et de ses pots de peinture, l’artiste palestinien a illuminé le quartier avec des couleurs et des fresques murales. “Les murs d’une dizaine de maisons ont été décorés par des motifs artistiques”, indique le responsable d’ElBirou. “L’impact a été formidable” précise-t-il en soulignant l’implication des jeunes et des enfants du quartier qui n’ont pas hésité à mettre la main à la pâte et dévoiler leurs atouts artistiques. 

Les Utopies Visuelles, financés par le projet: TFANEN – Tunisie Créative, a permis ainsi de créer une dynamique dans la ville de Sousse et mettre en valeur tout ce foisonnement artistique et culturel, et ce avec la contribution assez particulière des habitants de la région.   

Ainsi, rapprocher l’art contemporain du grand public est sans doute une tâche assez compliquée mais par le biais de tels événements il devient accessible à tous. 

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.