MAROC
15/02/2016 13h:37 CET | Actualisé 15/02/2016 13h:38 CET

L'USFP s'engage pour le renforcement de l'Autorité pour la parité

DR
L'USFP s'engage pour le renforcement de l'Autorité pour la parité

PARITE - Ce lundi 15 février, lors d'une journée d'étude organisée par le groupe parlementaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) à la Chambre des représentants, le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) Driss Lachgar a invité à créer un front populaire pour la défense de l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discriminations.

Estimant que "le projet de loi sur l'Autorité pour la parité est en deçà des attentes et des dispositions de la Constitution de 2011", le premier secrétaire de l'USFP a, ainsi, appelé à la mobilisation, et a déclaré que l'USFP prendra bientôt contact avec les formations progressistes, afin d'organiser des séances de travail dans le but d'élaborer et de présenter des amendements visant à accorder de plus grands pouvoirs à l'Autorité pour la parité.

Les missions de l'Autorité pour la parité seront à dominante consultative. L'instance pour la parité aura pour fonctions de présenter des propositions concernant la lutte contre les discriminations, et de se prononcer sur l'action gouvernementale dans ce sens, afin d'arriver à une parité effective entre les deux sexes sur les plans économique, social, politique et culturel. Les partis de l'opposition et les associations féministes veulent, néanmoins, qu'elle dispose d'un champ d'action plus élargi, afin qu'elle puisse s'opposer avec plus de force aux actes de discrimination.

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a, de son côté, appelé à clarifier les missions et les prérogatives de l'Autorité, et a émis diverses propositions sur le projet de loi.

LIRE AUSSI:
Galerie photo Quand les leaders politiques posent pour la photo Voyez les images