ALGÉRIE
03/12/2018 11h:34 CET

UNOP : débat autour de la filière lors des 2èmes journées pharmaceutiques algériennes

Cette nouvelle édition sera, pour les professionnels du secteur, l’occasion de poursuivre le débat initié autour de l’état actuel dans lequel se trouve la filière industrielle

Archives

L’Union nationale des opérateurs de la pharmacie organise les 7 et 8 décembre 2018 à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie et de la restauration d’Alger, la seconde édition des Journées de l’industrie pharmaceutique algérienne (JIPA).

Cette nouvelle édition sera, pour les professionnels du secteur, l’occasion de poursuivre le débat initié autour de “l’état actuel dans lequel se trouve la filière industrielle, des difficultés auxquelles elle fait face, mais aussi des perspectives positives qui pourront s’ouvrir à elles, au cours des prochaines années.”

LUNOP rappelle que ces JIPA marqueront une année depuis l’élaboration du “contrat de développement” proposé aux autorités. Cette nouvelle édition sera l’occasion de dresser le bilan de cette proposition, “évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre de nos propositions pour une plus grande couverture des besoins par la production locale.”

L’UNOP rappelle également que la filière pharmaceutique est l’une des rares à avoir enregistré un taux de croissance moyen à deux chiffres au cours des dix dernières années. La valeur de la production est passée de 473 millions de dollars à 1993 millions de dollars entre 2008 et 2017.

Ces résultats, note-t-on, “sont le fruit d’un engouement sans précédent des investisseurs et d’un fort soutien des autorités publiques qui s’est traduit par la décision prise en 2008 précisément d’interdire l’importation des médicaments fabriqués localement”.

Cette croissance de la production locale, souligne l’UNOP, a contribué à la réduction drastique de  “la facture des importations qui aurait sans doute dépassé les 5 Mds de dollars pour l’année en cours.”

Les débats de ces deuxièmes JIPA, permettront ainsi à un grand nombre de professionnels d’apporter “les éclairages requis sur les aménagements à mettre en place pour stimuler et soutenir plus efficacement le développement de l’industrie pharmaceutique nationale.”

Dans cette perspective, permettra à l’UNOP “de prendre connaissance des expériences d’autres pays et, en particulier, des solutions qu’ils ont mis en œuvre pour promouvoir leur industrie pharmaceutique face à des problématiques similaires à celles que nous vivons aujourd’hui en Algérie.”