29/03/2019 16h:10 CET | Actualisé 29/03/2019 16h:10 CET

Union du Maghreb arabe: Le projet de la ligne ferroviaire reliant les trois pays a été présenté

Le coût du projet est estimé à 4 milliards de dollars.

Cultura RM Exclusive/Tim E White via Getty Images

UMA - Il poursuit son chemin. Le projet de l’Union du Maghreb arabe (UMA) de lancer une ligne ferroviaire trans-maghrébine reliant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie avance à pas sûrs. Deux mois après l’appel à candidature international “pour le marketing et la publicité de l’étude de la réhabilitation et de la modernisation de la ligne de chemin de fer trans-maghrébine”, l’étude de faisabilité, technique et financière, a été présentée.

De Casablanca à Tunis en passant par Alger, la ligne ferroviaire se décline à travers cette vidéo partagée, hier, par l’UMA sur son compte Twitter. Le secrétariat général de l’Union annonce ainsi la fin de cette étape en attendant de trouver les moyens financiers devant insuffler la vie à ce projet.

Le coût de la ligne ferroviaire est estimé à 4 milliards de dollars, annonce la même source précisant que le sujet a fait l’objet d’une table ronde organisée à Tunis le 27 mars par l’UMA. Objectif: promouvoir le projet “Train Maghrébin” sous la présidence du secrétaire général Taieb Baccouche, et en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) et le AUDA-NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique).

Des représentants des États membres, le comité de pilotage du projet, le consortium Italferr/Comete/Medevco qui a conduit l’étude de faisabilité du projet, les investisseurs potentiels et les grands chefs d’entreprises, ainsi que d’autres organisations et agences internationales de développement ont été sur la liste des participants à cette table ronde, indique l’UMA.

Cette organisation veut créer une dynamique économique entre les pays de la région en assurant le transport des personnes et des biens entre les pays. Elle souhaite, par la même occasion, rapprocher les peuples et améliorer leurs conditions sociales et économiques en générant notamment des emplois et une économie de niveau local et régional.

Dans le cadre de ce projet, précise l’UMA, plusieurs mesures seront prises, dont les plus importantes sont la création d’un nouveau tronçon ferroviaire traversant la frontière entre la Tunisie et l’Algérie (Annaba-Jendouba), la modernisation de la ligne de chemin de fer entre Jendouba et Al-Jadida et celle marocaine entre Fès et Oujda. Les systèmes et sous-systèmes d’alimentation, le contrôle de commande et du signal sont également sur la liste de ces mesures.

Cet événement, ajoute la même source, coïncide avec la célébration de l’UMA, cette année de son 30e anniversaire (17 février).