TUNISIE
06/06/2018 15h:04 CET | Actualisé 07/06/2018 16h:00 CET

Une vie collégiale subtilement imprégnée de musique, c'est le projet de Future Lab Tunisia

Loin des méthodes pédagogiques classiques et de leur esprit scolastique.

 

Faire de la musique une source d’épanouissement, de bien-être et de stimulation de la créativité, c’est l’essence du projet Future Lab Tunisia qui, par une initiative pédagogique inédite en Tunisie, s’est donné pour mission d’introduire la musique dans la vie collégiale, et ce sans aucune contrainte ou obligation de résultat pour les élèves.

Le concept qui a vu le jour il y a 11 ans en Allemagne sous le nom de Zunkunftslabor (Laboratoire du futur), a été le fruit de la collaboration de l’orchestre de musique classique de renommé internationale, Die Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, et l’école allemande Gesamtschule Breme-Ost.

L’idée a été de faire collaborer des orchestres de musique professionnels et des écoles, dans le but de fournir un cadre culturel musical au sein même de l’établissement, dont les élèves peuvent bénéficier de leur plein gré.

En effet, la liberté est un mot d’ordre dans ce concept original, laissant aux élèves le choix de se livrer ou non aux activités musicales proposées gratuitement.

D’ailleurs, la devise de Future Lab Tunisie est “Tu as le choix !”.

 

Future Lab veut s’éloigner des méthodes pédagogiques classiques et leur esprit scolastique, offrant aux élèves intéressées une multitude d’activités musicales pratiquées dans une libre atmosphère de partage, tout en inculquant du savoir.

L’apprentissage se fera donc de manière implicite et parfaitement en harmonie avec l’esprit artistique.

Après le succès de l’expérience en Allemagne, l’idée s’importe ainsi en Tunisie.

En association avec la Kamel Lazaar Foundation et grâce à l’appui financier du Ministère Fédéral des Affaires Etrangères d’Allemagne, le ministère de l’Education tunisien a finalement retenu le collège Ibn Khaldoun à la Manouba pour accueillir le projet, et ce en collaboration avec l’Orchestre National Tunisien (ONT), dirigé par Mohamed Lassoued.

Côté mise en place, en collaboration avec l’association L’Art de Rue, des étudiants de l’Ecole Supérieure Des Sciences et Technologies du Design (ESSTED) se sont chargés d’élaborer les plans d’aménagement des espaces prévus pour Future Lab, comme les espaces de répétition et de spectacle.

 

Des ateliers, cours de chant, d’instruments et de composition sont ainsi proposés aux élèves par l’Orchestre National Tunisien tout au long de l’année scolaire, avec la programmation de manifestations musicales réunissant musiciens et élèves.

Future Lab Tunisia prévoit également une grande manifestation appelée “Opéra de Quartier”, qui consiste en un festival de quartier d’un jour, participatif, et organisé annuellement.

“Opéra de Quartier est un grand événement, avec un spectacle de théâtre, des concerts, et plein d’autres formats que les élèves définiront à l’aide de l’ONT. Ensemble, ils essaieront de créer une sorte de petit festival d’un jour qui fera participer parents, voisins et élèves du quartier” a déclaré la chargée de communication du projet, Kenza Zouari, au HuffPost Tunisie.

“Opéra de Quartier” verra donc sa première édition à la Manouba, en espérant voir l’initiative se généraliser à d’autres écoles et quartiers, comme l’a souhaité Kenza Zouari.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.