ALGÉRIE
20/02/2019 10h:01 CET

Une première en Algérie: Un combat de MMA organisé en juillet pour la bonne cause

Icon Sportswire via Getty Images

Un premier combat des arts martiaux mixtes (MMA) aura lieu en Algérie au mois de Juillet. Le combat mettra au prise l’algérien Mohamed Sayah, champion du monde de MMA à un adversaire dont l’identité n’a pas été dévoilée.

« Le nom de l’adversaire et le lieu qui abritera ce combat restent à déterminer » a expliqué le staff dirigeant de Sayah lors d’une conférence de presse, tenue mardi à l’Hôtel Hani de Bab Ezzouar, rapporte l’APS.

Pour organiser le combat en Algérie, Mohamed Sayah a pris une licence auprès de la Fédération algérienne de full-contact et sports assimilés. « Initialement, on devait livrer ce combat au mois d’avril prochain, mais finalement, cela ne fut pas possible, car cette période coïncide avec les prochaines élections présidentielles en Algérie » a annoncé un membre du staff de l’athlète.

« Nous lui avons proposé de décaler l’échéance au mois de mai, mais là, c’est lui qui a refusé, car cette période coïncide avec le mois de Ramadhan, et a préféré ne pas combattre pendant cette période, car il sera probablement amoindri par le jeûne. C’est ainsi que le combat a été finalement décalé au mois de juillet » a déclaré le staff de l’athlète.

Agé de 28 ans, né en France d’une famille algérienne originaire de Bab El Oued, Mohamed Sayah est l’actuel champion du monde de la catégorie OFC, a 14 combats professionnels à son actif, avec 7 victoires, 6 défaites et un nul. Avant son combat en Algérie, il doit se mesurer en avril à un adversaire polonais pour la couronne du titre PFC.

« Mon futur adversaire est plus expérimenté, car il compte plus de 30 combats professionnels à son actif, mais je me suis bien préparé et j’espère en sortir vainqueur » a-t-il jugé. Mohamed Sayah a annoncé qu’il se « désistera de la totalité des gains, empochés lors de son combat en Algérie au pour son combat, prévu au mois de juillet prochain à Alger, pour contribuer à la construction d’un hôpital pour enfants cancéreux à Blida.

« Les athlètes qui pratiquent des sports de combat sont souvent perçus comme des brutes, mais c’est faux. La plupart ont un grand cœur”, a affirmé le champion du monde de MMA.