MAROC
17/02/2019 10h:12 CET

Une mécène offre plus de 12 millions de dirhams pour la construction d'écoles à Settat

La nouvelle a rapidement fait le tour des réseaux.

Facebook

SETTAT - La nouvelle a rapidement fait le tour des réseaux. Vendredi, deux conventions de partenariat relatives à la construction d’un lycée et la restauration d’une école dans la commune rurale d’Ouled Fares (cercle de Ben Ahmed) a été signée, entre la province de Settat, la direction provinciale de l’Education nationale et Najia Nadhir une femme mécène, qui va financer ces deux opérations, rapporte la MAP.

Un partenariat ayant pour but “d’améliorer la qualité et l’offre d’enseignement dans le monde rural”, poursuit la même source. 

Najia Nadhir, une femme d’affaires de la région, “mobilisera une enveloppe de 12 millions de dirhams pour la construction du lycée qualifiant doté d’un internat”.

Une somme à laquelle s’ajoute une seconde donation d′un million de dirhams qui sera consacré “aux travaux de réfection de l’école primaire, via le remplacement de trois salles de classes en préfabriqué, la construction de nouvelles salles, dont une dédiée au préscolaire, et de quatre blocs sanitaires, ainsi que la restauration du mur de clôture et de la cour de récréation”, explique la MAP.

Selon Al Yaoum 24, Najia Nadhir, originaire de la région, a fait fortune dans les Émirats arabes Unis.

Lutter contre l’abandon scolaire

Dans une déclaration à la MAP, cette dernière a expliqué son geste par le fait qu’elle ne supportait plus “que des élèves, surtout les filles, abandonnent leur scolarité à cause de l’absence d’un lycée, ce qui (l)’a poussée à réfléchir à une manière de les aider et de les motiver”.

Dans une seconde déclaration à la presse, faite en marge de la signature du partenariat, Najia Nadhir a également affirmé ne pas avoir trouvé de difficulté à convaincre les autorités à la suivre dans ce projet: “toutes les portes auxquelles nous avons frappé se sont ouvertes”, a-t-elle affirmé.

Najia Nadhir regrette également que la majorité des donations privés vont dans la construction de lieux de culte plutôt que dans les écoles: “il y a certains endroits où vous trouvez une mosquée construite à côté d’une autre, alors que des enfants doivent marcher parfois 15 km pour se rendre dans leurs écoles”:

Un geste qui n’a pas tardé de faire le tour des réseaux, où de nombreux Marocains ont applaudi le geste de cette femme d’affaires.

“Mme Najya Nazir est une femme d’affaires originaire d’Ouled Fares, dans la province de Settat. Elle a donné un milliard et 300 millions de centimes pour construire une école secondaire et la mettre à niveau”

“J’aimerai que plus de personnes fortunées fassent ce que cette femme a fait”

“Toute mon appréciation et respect à Najia, que Dieu vous récompense”