MAROC
12/04/2018 11h:45 CET

Une Marocaine sélectionnée au Festival de Cannes

Première projection d’un film marocain à Cannes depuis “Much Loved” de Nabil Ayouch en 2015.

Foc Kan via Getty Images

CINÉMA - Depuis ce matin, les regards des cinéphiles du monde entier sont tournés vers Cannes. C’est ce mercredi 12 avril que Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a annoncé la liste des films qui seront projetés en compétition et hors-compétition au fameux festival.

Cette année, le Maroc sera au rendez-vous avec la cinéaste Meryem Benm’Barek, sélectionnée dans la catégorie “Un certain regard” avec son premier long-métrage “Sofia”. 

Il s’agit de la première projection d’un film marocain à Cannes depuis “Much Loved” de Nabil Ayouch en 2015. Autre point commun, la jeune actrice marocaine Sara Elmhamdi Elalaoui, découverte dans le film de Nabil Ayouch, figure au casting de “Sofia”, rapporte le site Ciné Europa. Sarah Perles, découverte dans “Burn Out” de Noureddine Lakhmari, figure également dans le casting.

Une histoire de femmes

“Sofia” raconte l’histoire d’une mère célibataire qui recherche désespérément le père de son enfant à peine né pour éviter d’être dénoncée par l’hôpital aux autorités. Selon le Doha Film Institute, qui finance une partie du film, “Sofia” est une co-production marocaine, française et qatarie.

Meryem Benm’Barek signe ainsi son premier long-métrage. En 2015, elle avait été présélectionnée à l’Oscar du meilleur court-métrage pour son film “Jennah”, et a remporté la même année le Grand prix du meilleur court-métrage au festival de Rhode Island aux États-Unis, comme le rapporte le journal en ligne Afrik.com. Cette native de Rabat a étudié la réalisation à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles et a déjà réalisé plusieurs court-métrages, comme le rapportait il y a quelques années le magazine Femmes du Maroc. 

Le cinéma arabe sera également représenté cette année en sélection pour la Palme d’or, avec la présence de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki qui dévoilera son troisième long-métrage, “Capharnaüm”, ou encore l’Égyptien A.B Shawky avec son film “Yomeddine”.