ALGÉRIE
02/06/2018 04h:40 CET | Actualisé 02/06/2018 10h:51 CET

Une infirmière palestinienne, âgée de 20 ans, tuée par l'occupation israélienne à Ghaza

Maan News

Une infirmière palestinienne, Razan al Najjar, a été tuée par balle vendredi 01 juin 2018 par des soldats de l’armée de l’occupation israélienne, lors de manifestations près de la frontière de la bande de Gaza, pour dénoncer le blocus et exiger le retour des réfugiés palestiniens chassés ou qui ont fui de leurs terres en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël. 

Ce crime porte à 123 le nombre de Palestiniens tués par des soldats de l’occupation israélienne depuis le début du mouvement de protestation à Gaza le 30 mars, pour exiger le retour des réfugiés palestiniens chassés ou qui ont fui de leurs terres en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël, a indiqué Achraf al-Qodra, le porte-parole du ministère gazaoui de la Santé.

Razan al-Najjar, 20 ans, infirmière, a été touchée à la poitrine à l’est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, a déclaré M. Qodra.

Elle travaillait comme bénévole pour le ministère et portait un uniforme blanc de personnel de santé lorsque des snipers de l’occupation l’ont ciblé et touché à la poitrine, expliquent les médias locaux.

Ibraheem Abu Mustafa / Reuters
Ibraheem Abu Mustafa / Reuters
Ibraheem Abu Mustafa / Reuters

 Au moins 100 autres Palestiniens ont été blessés par des tirs de l’armée de l’occupation lors d’une manifestation ce vendredi, selon des responsables médicaux à Gaza. 40 d’entre eux ont les cibles de balles réelles, précisent les mêmes services. 

Des milliers de manifestants se sont rassemblés dans cinq camps le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, pour dénoncer le siège et participer, pour un dixième vendredi de suite, à la Grande marche du retour.

Au moins 123 Palestiniens ont été tués par des soldats de l’armée de l’occupation israélienne depuis la fin mars, date de début de ces manifestations. Aucun Israélien n’a été tué. 

L’occupation israélienne impose depuis plus de 10 ans un blocus terrestre, aérien et maritime à la bande de Gaza, gouvernée par le mouvement de résistance Hamas.

Anadolu Agency via Getty Images