MAROC
21/07/2019 13h:44 CET

Une famille égypto-marocaine se fait violemment expulser d'un avion en Roumanie

La vidéo de l'altercation a été visionnée plus de 4 millions de fois.

INCIDENT - Les vacances ont mal commencé pour cette famille. Dans une vidéo, visionnée plus de 4 millions de fois en ligne, on peut voir un père de famille violemment évacué d’un vol reliant Bucarest au Caire. 

Dans la vidéo ci-dessous, ce dernier, entouré de sa femme et son jeune fils, a été saisi brutalement par le personnel de l’avion et la police, avant d’être évacué sous les cris et protestations de son épouse, ainsi qu’une large partie des passagers de l’avion, choquée par la scène: 

Selon le siteEgypt Today, citant l’ambassadeur d’Egypte en Roumanie, le conflit opposant la famille, au personnel de la compagnie serait dû à un bagage mal placé par la mère de famille, d’origine marocaine.

Le père de famille Hassan Salama, d’origine égyptienne, affirme, de son côté, au journal électronique Alhurra, que l’altercation a débuté suite à un problème de sièges, son épouse étant placée au devant de l’avion, et son fils à l’arrière. 

Assise sur les sièges se trouvant devant le issues de secours, cette dernière a mis son sac sur le sol, ce qui est interdit pour des raisons de sécurité. Commence alors une dispute entre la mère de famille, son mari et une des hôtesses de l’air. Après que la mère a changé de siège, la dispute a quand même continué. L’hôtesse a alors appelé des renforts, résultant en l’altercation filmée.

Hassan Salama, restaurateur en France, a affirmé vouloir porter plainte contre la compagnie aérienne roumaine. Selon le même média, cette famille avait fait escale à Bucarest, après avoir pris un vol reliant Paris à la capitale roumaine.

L’incident risque de se transformer en conflit diplomatique entre l’Egypte et la Roumanie. La ministre égyptienne des Affaires étrangères, Nabila Makram, a notamment affirmé à la presse locale avoir “suivi cette affaire” et que “des contacts ont été établis avec un avocat international pour aider le citoyen égyptien”.