TUNISIE
28/03/2019 20h:15 CET | Actualisé 28/03/2019 20h:18 CET

Une stèle commémorative à proximité de la tombe du poète Sghaier Ouled Ahmed saccagée?

Peu après la publication des images sur les réseaux sociaux, les accusations fusent de toutes parts.

Mohsen Marzouk/FB

Les images sont choquantes! Fortement partagées sur les réseaux sociaux, des photos prises, ce jeudi 28 mars 2019, de la cimetière du Jallez où repose le célèbre poète tunisien, Sghaïer Ouled Ahmed, étaient accablantes. 

On voyait sa tombe brisée en mille morceaux et la stèle en marbre, décorée par quelques vers d’un de ses poèmes, totalement abimée.

“C’est un crime qui doit faire l’objet d’une enquête” martèle le secrétaire général de Machrou3 Tounes, Mohsen Marzouk, scandalisé par l’atrocité des photos publiées sur sa page officielle sur les réseaux sociaux. 

“Les auteurs doivent être sévèrement punis. J’appelle les tunisiennes et les tunisiens libres à se rendre auprès de la tombe profanée pour dénoncer ce crime et exprimer leur amour envers ce poète qui a tant aimé la Tunisie”, estime-t-il. 

Son parti a également partagé une vidéo dans laquelle il montre les dégâts et révèle certains témoignages dont celui du gardien du cimetière. 

Mais si Mohsen Marzouk et son parti sont les premiers à avoir partagé et réagi à la “profanation de la tombe de Ouled Ahmed”, ils ne sont pas les seuls. Plusieurs autres dont des politiciens et des artistes leur ont emboité le pas. Ces derniers ont exprimé leur colère et indignation de voir de telles images.

 “C’est une autre facette du terrorisme de Daech” note Jounaidi Abdeljaoued, coordinateur général d’Al-Massar.

Choqué, le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié (Al Watad) et député du Front populaire, Zied Lakhdhar a qualifié de ”monstres du siècle” les “profanateurs”.  

Intervenant sur les ondes de Mosaïque Fm, la présidente de Tunisie Poésie, Hayet Hamdi, a, pour sa part, condamné cet acte odieux et appelé à ouvrir une enquête pour définir les circonstances et identifier les malfaiteurs.  

D’après le responsable des chantiers au sein du cimetière, il ne s’agit pas de la tombe du poète. C’est juste une épitaphe, une plaque commémorative, qui a été nouvellement posée, à quelques mètres de la tombe, révèle-t-il. “Nous l’avons mis la veille” dit-il, surpris par les dégâts.

Le ministre de la Culture s’est rendu à la hâte sur les lieux, à la demande du Chef du gouvernement selon ses dires. Dans une brève déclaration accordée à Mosaïque Fm, le ministre a fortement condamné cet acte de vandalisme. “C’est dangereux ce qui vient d’arriver” martèle-t-il. À ses yeux, cet acte est une violation d’un symbole national.  “C’est la première fois qu’une tombe d’une personnalité culturelle est saccagée” note-t-il.

Aucun détail n’a été dévoilé pour l’instant, mais, selon le ministre, il semblerait que la veuve d’Ouled Ahmed aurait voulu faire quelques travaux au niveau de la tombe.

Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires culturelles, celle-ci confirme la version du responsable des chantiers du cimetière indiquant que la tombe n’a pas été profanée mais seulement la stèle commémorative.

D’après le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag, la municipalité de Tunis aurait décidé de procéder à des travaux de réparation de certaines tombes, dont celle d’Ouled Ahmed, relate Business News. Selon la même source, il ne s’agit pas d’un acte de vandalisme mais plutôt d’un chantier en vue de restaurer le cimetière.

Le 5 avril 2016, le poète tunisien Sghaier Ouled Ahmed s’est éteint après un long combat contre la maladie. La Tunisie pour muse poétique, le poète a souvent chanté son amour inconditionnel et unique pour son pays, notamment dans son poème “J’aime le pays comme personne ne peut l’aimer”.

 LIRE AUSSI:

Trois textes émouvants du poète tunisien Sghaier Ouled Ahmed (VIDÉOS)

Enterrement de Sghaïer Ouled Ahmed: La photo qui divise

Un poème de Sghaier Ouled Ahmed récité par l’ambassadeur US en Tunisie lors de la fête de l’indépendance américaine (VIDÉO)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.