MAROC
20/11/2018 08h:59 CET | Actualisé 20/11/2018 09h:10 CET

Une audience royale pour conclure la première visite de Pedro Sanchez au Maroc

Une audience sollicitée auprès du souverain par le président du gouvernement espagnol, pour accompagner sa visite de travail dans le royaume.

Associated Press

POLITIQUE - Après avoir rencontré Saad-Eddine El Othmani en début de journée, ce lundi 19 novembre, Pedro Sanchez a été reçu en fin de journée par le roi Mohammed VI, suite à la demande formulée par le président du gouvernement espagnol lors du 26e Sommet ibéro-américain, vendredi dernier. 

Une audience royale accordée au palais royal de Rabat et à laquelle ont assisté, du côté espagnol, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, Ricardo Diez-Hochleitner, et le secrétaire général des Affaires internationales à la Présidence du gouvernement, José Manuel Albares, et du côté marocain, le Conseiller du souverain, Fouad Ali El Himma, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Nasser Bourita, et l’ambassadeur du roi à Madrid, Karima Benyaich, rapporte un communiqué du cabinet royal. 

“L’audience accordée au chef de l’exécutif espagnol a été l’occasion de passer en revue les différents volets des relations bilatérales dans ses composantes politique, économique, sécuritaire et culturelle. Les questions régionales et internationales ont également été au menu de ces entretiens”, précise la même source. 

Le souverain et le président du gouvernement espagnol se sont accordés sur la nécessité de renforcer les relations bilatérales “en consolidant la concertation politique et en donnant plus de dynamisme au partenariat économique concret en potentialisant notamment le rôle du secteur privé”, tout en se félicitant de “la coopération entre les deux pays face aux multiples défis ayant trait au développement, à la sécurité et la stabilité en Afrique, en Méditerranée et au Moyen Orient”, poursuit le communiqué. 

Avant cette audience royale, plusieurs questions bilatérales ont ainsi été abordées par Pedro Sanchez et Saad-Eddine El Othmani. 

“Très satisfait de cette première visite au Maroc. Les liens de coopération et de responsabilité face au défi migratoire n’en sont que plus renforcés. Notre étroite relation stratégique et le haut degré d’harmonie et de dialogue nous aident à aborder nos défis communs”. 

Sur la question de la migration, Pedro Sanchez et Saad-Eddine El Othmani ont évoqué les “conditions de sécurité, de stabilité et de développement dans les régions émettrices des immigrés, ainsi que la responsabilité partagée des pays émetteurs, de transit et d’accueil de ces migrants de trouver des solutions appropriées à cette problématique”, rapporte la MAP. 

Sur le volet économique, les deux responsables ont souligné “les opportunités offertes par les deux pays en vue de renforcer les investissements et de promouvoir les partenariats entre les acteurs économiques”, indique un communiqué du département du chef du gouvernement, ajoutant qu’il a été convenu en ce sens d’organiser prochainement un forum d’hommes d’affaires qui favorisera l’initiative d’investissement des deux côtés. La liaison entre les réseaux de transport de l’énergie électrique entre les deux pays par une troisième ligne a également été abordée.  

Sur le plan culturel, le chef de l’exécutif espagnol a exprimé sa gratitude pour le choix porté sur l’Espagne en tant qu’invité d’honneur de la prochaine édition du Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL) de Casablanca. Saluant par ailleurs les actions du Maroc pour promouvoir la culture marocaine en Espagne, il a annoncé la disposition de l’Espagne à augmenter le nombre des bourses accordées aux étudiants marocains.

Autre déclaration marquante: la proposition faite au Maroc d’une candidature conjointe avec l’Espagne et le Portugal pour accueillir la Coupe du monde en 2030. 

 

Le Président du gouvernement espagnol a quitté lundi soir le Maroc au terme de cette visite de travail. Pedro Sanchez sera de retour au Maroc dans quelques semaines pour assister les 10 et 11 décembre à Marrakech, au sommet des Nations unies pour le Pacte mondial de la migration.